dyscole

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Siècle à préciser) Du latin dyscolus, lui-même du grec δύσκολος, duskolos (« mécontent »).

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
dyscole dyscoles
\di.skɔl\

dyscole \di.skɔl\

  1. (Rare) Difficile à vivre, de mauvaise humeur.
    • Comme je ne puis empêcher ceux [les évêques] qui sont à Paris d'être de l'assemblée et qu'il peut y en avoir de dyscoles, j'y fourrerai les évêques in partibus. — (Saint-Simon, Mémoires complets et authentiques du duc de Saint-Simon - cité par Littré)
    • Votre enfant dyscole gâte tout ce qu'il touche. — (Jean-Jacques Rousseau, Émile II - cité par Littré)
  2. (Religion catholique) Qualifie un religieux qui se trouve en contravention avec la règle de son ordre.
    • Ses moniales mêmes, qu’elle ne peut diriger, puisqu’elle erre à la recherche d’un protecteur ou d’une aide, se divisent et leur inobédience devient telle qu’il lui faut revenir au plus vite et chasser, en pleurant, les sœurs discoles de ses cloîtres. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)

Variantes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
dyscole dyscoles
\di.skɔl\

dyscole \di.skɔl\ masculin

  1. (Religion catholique) Religieux qui se trouve en contravention avec la règle de son ordre.
    • À Lucques, il y avait une inquisition de la vie privée, qui s'intitulait conseil des discoles. Sur une dénonciation jetée dans la boîte du conseil, tout citoyen pouvait être déclaré discole, c'est-à-dire homme de mauvais exemple. — (Hugo, Rhin,1842, p. 468)

Références[modifier le wikicode]