emboîter

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : emboiter

Français[modifier le wikicode]

Verbe [modifier le wikicode]

emboîter \ɑ̃.bwa.te\ transitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (orthographe traditionnelle)

  1. Enchâsser une chose dans une autre.
  2. Assembler les unes dans les autres les pièces de menuiserie et d’autres ouvrages de bois ou de métal.
    • Elle figurait assez bien la moitié d’un moyeu de roue d’où s’emboîtaient des rais filant dans tous les sens, pour rejoindre la circonférence même de la roue. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
  3. (Figuré) Suivre de très près.
  4. Se moquer de quelqu’un.
    • Un tout jeune Sévillan, qui jouait joliment de la cape, fut emboîté, ayant tué convenablement une bête malheureusement trop chétive, dont le public avait exigé en vain le renvoi ; il finit son travail sous une grêle de coussins puis, son adversaire mis à mort, s’en alla soutenu par ses amis en sanglotant dans sa barrette. — (Michel Leiris, L’âge d’homme, 1939, collection Folio, pages 73-74)
  5. (Argot militaire) Mettre en boîte, en salle de police.
    • Il y a longtemps qu’il aurait ses trois ficelles, mais les Buls l’ont emboîté un soir de coup de main, après l’avoir bien esquinté. — (Roger Vercel, Capitaine Conan, Albin Michel, 1934, collection Le Livre de Poche, page 41.)

Dérivés[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]