excès de zèle

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De excès et zèle.

Locution nominale [modifier le wikicode]

excès de zèle \ɛk.sɛ də zɛl\ masculin

  1. Propension à trop en faire, à aller trop au fond des choses ou trop vite, zèle excessif.
    • Ne nous pressons pas. Voyez le printemps ; s’il se dépêche, il est flambé, c’est-à-dire gelé. L’excès de zèle perd les pêchers et les abricotiers. — (Victor Hugo, Les Misérables, tome I, livre III, chapitre VII, 1862)
    • Naturellement, nous ne sommes pas en mesure de conclure une paix séparée, mais je puis vous garantir que les opérations militaires seront conduites sans excès de zèle. — (Jean-Paul Sartre, Les Mains sales, Les Temps modernes, 1948)
    • L’excès de zèle, c’est l’ambition du médiocre. — (Jean-Pierre Mocky, Vidange, 1998)
    • L’exposition pèche cependant par excès de zèle dans sa tentative de cartographier un terrain trop vaste, où la multiplication des axes pourrait bien submerger le spectateur, et brouiller sa compréhension des œuvres. — (Anne Laurens, "Mademoiselle", une expo féminine et féministe à Sète, lesinrocks.com, 17 août 2018)

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]