faire pièce

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

→ voir faire et pièce

Locution verbale [modifier]

faire pièce \fɛʁ pjɛs\ (se conjugue, voir la conjugaison de faire)

  1. (Faire pièce à quelqu'un) (Vieilli) Jouer un mauvais tour.
    • Et ses farces, les scies imaginées par lui pour faire pièce aux gens qu’il avait pris en grippe, les vexations et persécutions obstinément et sans relâche déployées contre eux ! — (Albert Cim, Césarin, histoire d’un vagabond, 1897)
  2. (Faire pièce à quelqu'un) Contrecarrer.
    • Le parti réacteur n’avait donc pas eu de peine à se faire un instrument de ce fonctionnaire ulcéré, qui, du reste, pour faire pièce à son ministre, était devenu soudain très hostile à la Révolution. — (Louis Madelin, Fouché : 1759-1820, Plon-Nourrit et Cie, 1903, p. 42)
    • Ainsi, la France ferait pièce aux Anglais qui s’étaient empressés de profiter des circonstances pour faire proclamer Khalife un de leurs protégés, le roi Hussein du Hedjaz. — (Paul Dumont, Mustapha Kemal invente la Turquie moderne, Éditions Complexe, 2006, p. 153)
  3. (Faire pièce à quelque chose) Contrer.
    • Pour la mission Brémond, il aurait été possible, avec quelques moyens supplémentaires, de faire pièce à l’influence anglaise en Arabie. — (Gilbert Meynier, L’Algérie révélée, Droz, 1981, p. 539)
    • S’alignant sur les valeurs du Midwest et de la libre entreprise, elle ferait pièce aux fondations de la côte Est, Ford, Carnegie et Rockefeller. — (Marc Abélès, Les Nouveaux Riches : un ethnologue dans la Silicon Valley, Odile Jacob, 2002, p. 119)
    • De quoi Thétis a-t-elle peur ? Qu’un dieu déguisé vienne l’inciter à combattre immédiatement pour faire pièce à son entreprise, soit provoquer sa mort immédiate. — (André Sauge, Iliade : langue, récit, écriture, Lang, 2007, p. 200)

Synonymes[modifier]