faluchard

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Date à préciser) Mot composé de faluche et du suffixe -ard.

Adjectif [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin faluchard
\Prononciation ?\
faluchards
\Prononciation ?\
Féminin falucharde
\Prononciation ?\
faluchardes
\Prononciation ?\

faluchard \Prononciation ?\

  1. (Péjoratif) Relatif à un certain corporatisme étudiant.
    • Quand ils ont fait un peu d’auto-stop sur une route étrangère, quand ils ont collectionné quelques flirts, quand ils sont allés à quelques « surboums », les étudiants s'imaginent connaître la vie : ils n'en connaissent jamais qu'une certaine caricature falucharde. Je vois deux sortes de responsables à cette carence : les professeurs et les étudiants eux-mêmes. — (Henri Perruchot, La France et sa jeunesse, Hachette, 1958, p. 88)
    • Nous devons imaginer qu'il y a un instituteur en Corrèze, un rentier de village normand, un étudiant faluchard d'Angers pour les découper, les coller dans des cahiers, les lire l'un à ses écoliers, l'autre à sa femme et à sa fille, le troisième à ses copains de dortoir. — (François Taillandier, Mon Edmond Rostand: L'homme qui voulait bien faire, Éditions de l'Observatoire/Humensis, 2018)

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
faluchard faluchards
\fa.ly.ʃaʁ\
Photographie en noir et blanc d'un homme de profil avec un chapeau mou recouvert de badges.
Un faluchard.

faluchard \fa.ly.ʃaʁ\ masculin (équivalent féminin : falucharde)

  1. Étudiant affilié à une corporation dont les membres portent la faluche.
    • Il devinait les rires moqueurs des autres étudiants, leurs plaisanteries grasses à son encontre. Il haussa les épaules, fataliste : oui, il était dans un triste état, mais il n'était pas le seul ! Ils avaient tous bu comme des trous... car il fallait bien s'amuser entre amis, foi de faluchard ! — (Jean-Luc Bizien, La chambre mortuaire , vol. 1, éd. 12/21, 2013, chap. 28)
    • Il est avéré que le Front national a existé d'abord par Jean-Marie Le Pen, comédien patenté de la scène politique, bateleur maniant le calembour aussi bien que l’imparfait du subjonctif, vieux faluchard devenu charismatique par ses outrances mêmes. — (Michel Winock, Nationalisme, antisémitisme et fascisme en France, Éditions du Seuil, 2015, chap. 4)
    • Depuis lors, les étudiants de chaque université avaient à cœur, en certaines occasions officielles ou festives, de se coiffer de la faluche au sein de leurs associations : les bitards, les basochards et les faluchards. […]. La faluche, qui au départ se portait seule, s'était au fil du temps enrichie de rubans et d'insignes propres à chaque corporation. — (Édouard Brasey, Les Fils du patriarche, Calmann-Lévy, 2017, chap. 5)

Traductions[modifier]