fantassin

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(XVIe siècle) De l’italien fantaccino, dérivé de fante (→ voir fantoche), forme abrégée de infante, proprement « jeune guerrier », aussi « enfant, petit garçon », du latin infans qui donne directement enfant en français.

Adjectif[modifier]

Singulier Pluriel
Masculin fantassin
\fɑ̃.ta.sɛ̃\
fantassins
\fɑ̃.ta.sɛ̃\
Féminin fantassine
\fɑ̃.ta.sin\
fantassines
\fɑ̃.ta.sin\

fantassin \fɑ̃.ta.sɛ̃\

  1. Qui concerne les fantassins.
    • Nous le répétons, c’est précisément à cause de cela qu’elles [(les Amazones)] devaient être adoptées comme symbole de la cavalerie du beau sexe ; si elles eussent réellement combattu à cheval, il est probable qu’elles auraient acquis une renommée fantassine. Ainsi va le monde, ainsi vont les proverbes. (Albert Cler, La Comédie à cheval : ou manies et travers du monde équestre, Ernest Bourdin, Éditeur, Paris, 1842)

Traductions[modifier]

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
Masculin fantassin
\fɑ̃.ta.sɛ̃\
fantassins
\fɑ̃.ta.sɛ̃\
Féminin fantassine
\fɑ̃.ta.sin\
fantassines
\fɑ̃.ta.sin\
Illustration représentant un fantassin français (Édouard Detaille, 1885)

fantassin \fɑ̃.ta.sɛ̃\ masculin (équivalent féminin : fantassine)

  1. Soldat combattant à pied ; soldat d’infanterie.
    • Devenus camarades […] ces deux fantassins burent à la même tasse, en plein torrent, cassèrent en deux le même morceau de biscuit, et se trouvèrent sergents à la paix qui suivit la bataille de Marengo. (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Les nouaïb […] sont des hordes absolument indisciplinées, mais parmi lesquelles on trouve certainement d’excellents cavaliers, des fantassins durs à la fatigue et de bons tireurs. (Frédéric Weisgerber, Trois Mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Ernest Leroux, Paris, 1904, p. 88)
    • […] et, quand il y pousserait de la graine d’épinard, un marin qui se respecte ne se résignera jamais à endosser la capote d’un fantassin (Charles Le Goffic, Bourguignottes et pompons rouges, 1916, p. 52)
    • Là, j’assiste à la traversée de la vallée, sous les schrapnells allemands, par un bataillon d’infanterie venant d’Autrèches. Le défilé rapide de petites colonnes minces et nombreuses de fantassins grouillant au pas de gymnastique à travers champs ne manque pas de pittoresque […] (Alain Du Vigier, Général Touzet du Vigier, Fernand Lanore, 1990, p. 23)

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

Anagrammes[modifier]