frétiller

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : fretiller

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Deuxième moitié du XIIe siècle) De l’ancien français froitier (« frotter »).

Verbe[modifier]

frétiller \fʁe.ti.je\ intransitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Se remuer ; s’agiter par des mouvements vifs et courts.
    • Il se prit à marcher devant nous en compagnie de son chien qui frétillait de la queue et jappait joyeusement. (Gustave Flaubert et Maxime Du Camp, Par les champs et les grèves (Voyage en Bretagne), 1886, Le Livre de poche, page 157, 2012)
    • Cette carpe était bien en vie, elle frétille encore.
    • Cet enfant me fatigue, il frétille sans cesse.
  2. (Figuré) (Familier) Être pris d'agitation.
    • (Figuré)Rien n'arrête le zèle des recruteurs monastiques. Vous les voyez frétiller autour des héritiers, des héritières… (Jules Michelet, Du prêtre, de la femme, de la famille, 3e éd., Hachette & Paulin, 1845, p.256)
    • Les pieds lui frétillent, il a impatience de marcher, de partir.
    • La langue lui frétille, il a grande envie de parler.

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Références[modifier]