frétiller

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : fretiller

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Deuxième moitié du XIIe siècle) De l’ancien français froitier (« frotter »).

Verbe [modifier]

frétiller \fʁe.ti.je\ intransitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Se remuer ; s’agiter par des mouvements vifs et courts.
    • Il se prit à marcher devant nous en compagnie de son chien qui frétillait de la queue et jappait joyeusement. — (Gustave Flaubert et Maxime Du Camp, Par les champs et les grèves (Voyage en Bretagne), 1886, Le Livre de poche, page 157, 2012)
    • Cette carpe était bien en vie, elle frétille encore.
    • Cet enfant me fatigue, il frétille sans cesse.
  2. (Figuré) (Familier) Être pris d'agitation.
    • (Figuré)Rien n'arrête le zèle des recruteurs monastiques. Vous les voyez frétiller autour des héritiers, des héritières… — (Jules Michelet, Du prêtre, de la femme, de la famille, 3e éd., Hachette & Paulin, 1845, p.256)
    • Les pieds lui frétillent, il a impatience de marcher, de partir.
    • La langue lui frétille, il a grande envie de parler.

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Références[modifier]