garçon de café

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Locution composée de garçon et de café

Locution nominale [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
garçon de café garçons de café
\Prononciation ?\

garçon de café masculin

  1. Employé masculin qui assure le service dans un bar, un café, voire une brasserie.
    • Les petits hommes [des communiants], pareils à des embryons de garçons de café, la tête encollée de pommade, marchaient les jambes écartées, pour ne point tacher leur culotte noire. — (Guy de Maupassant , La maison Tellier, 1881, collection Le Livre de Poche, page 36.)
    • — Vieillard, je suis sérieux comme un garçon de café qui présente la note... — (Paul Lafargue , Pie IX au Paradis - 1890)
    • Guerre vaine, où l'on ne capturera pas des chevau-légers bleus, des hussards blancs, mais dans la même veste grise , des garçons de café, des peintres de Dresde qui découpent déjà en cubes la sentinelle berrichonne qui les conduit à l'arrière. — (Jean Giraudoux, Retour d'Alsace - Août 1914, 1916)
    • L’enfant joue avec son corps pour l’explorer, pour en dresser l’inventaire ; le garçon de café joue avec sa condition pour la réaliser. — (Sartre, L’Être et le Néant, Gallimard, « Tel », 2000, p. 37)
    • C'est au Procope, vénérable institution sise près du carrefour de l'Odéon, que sont apparus les premiers garçons de café, à partir de 1686. — (Clémentine Gallot, Garçons de café : la risette du succès, dans Libération, n° 11163, du mercredi 12 avril 2017, p.19)
    • Il y a ces noms sexistement débiles, comme femme de ménage ou garçon de café. Il y a ce nom improbablement différent selon le sexe, et jamais naturel : le saxon steward devenant hôtesse de l'air. — (Fabian Bouleau, Chienne de langue française ! : Répertoire tendrement agacé des bizarreries du français, Éditions Points, 2014)