glacé

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : glace

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Participe passé adjectivé et substantivé de glacer.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin glacé
\ɡla.se\

glacés
\ɡla.se\
Féminin glacée
\ɡla.se\
glacées
\ɡla.se\

glacé \ɡla.se\

  1. Converti en glace.
    • Le 6 décembre, le jour même qui suivit le départ de Napoléon, le ciel se montra plus terrible encore ; on vit flotter dans l'air des molécules glacées ; les oiseaux tombèrent roidis et gelés. — (Philippe-Paul de Ségur, Histoire de Napoléon et de la Grande Armée en 1812)
    1. Gelé, se dit d'une rivière dont la superficie s'est convertie en glace.
      • On pourra voir la Seine à la Saint-Jean glacée. — (Boileau, Sat. I)
    2. Durci en glace par le froid.
      • La terre est glacée.
      • Le Vop coulait sur un lit de fange que resserrent deux rives escarpées ; il fallut trancher ses berges roides et glacées et donner l'ordre de démolir, pendant la nuit, les maisons voisines pour en construire un pont. — (Philippe-Paul de Ségur, Histoire de Napoléon et de la Grande Armée en 1812)
  2. (Par hyperbole) Très froid, glacial.
    • Vos mains sont glacées.
    • Sorti des flancs glacés de l'humide Neustrie. — (Voltaire)
    • Je ne suis plus qu'une pensée,
      L'univers est mort dans mon cœur,
      Et sous cette cendre glacée
      Je n'ai trouvé que le Seigneur.
      — (Alphonse de Lamartine, Harmonies poétiques et religieuses)
    • Si misérable que soit l'abri dont on dispose, il est encore préférable à la bise glacée. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  3. Qui est dépourvu de chaleur, de sensibilité.
    • Âme glacée ; cœur glacé.
    • « Louis... taisez-vous », dit Philippe le Bel en posant sur son fils un regard glacé. — (Maurice Druon, Les Rois maudits, tome 1, « Le Roi de fer »)
  4. Figé.
    • Ils demeurent glacés, ils tremblent à ta voix. — (Voltaire)
  5. Qui a reçu un enduit donnant l'apparence d'un vernis, le brillant de la glace.
    • Gants glacés.
    • Papier glacé.
    • Les porcelaines qui ne sont pas de cette espèce et qu'on appelle chine moderne, ont la pâte plus longue, le grain plus fin, et la couverture plus glacée, plus blanche, plus belle. — (Raynal, Hist. phil.)
  6. (Cuisine) Couvert d'une croûte de sucre glace, de sucre, d’un glaçage.
    • Oranges glacées, confites dans le sucre.
    • Marrons glacés.
    • À Malte, le prinjolata est un gâteau fait à base de biscuits à la cuiller, cerises glacées et pignons. — (Annie Perrier-Robert, Dictionnaire de la gourmandise : pâtisseries, friandises et autres douceurs, Robert Laffont, 2012)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
glacé glacés
\gla.se\

glacé \ɡla.se\ masculin

  1. État de ce qui est glacé par un enduit, par un vernis.
    • Papier d'un joli glacé.

Traductions[modifier le wikicode]

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe glacer
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
glacé

glacé \ɡla.se\

  1. Participe passé masculin singulier de glacer.

Prononciation[modifier le wikicode]

  • France (Toulouse) : écouter « glacé »

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • glacé sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]