gommeux

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Adjectif) (Date à préciser) De gomme avec le suffixe -eux.
(Nom) (XIXe siècle) Étymologie incertaine, on suppose que « les gommeux […] étaient des élégants qui n’avaient d’autre occupation que de se gommer, de se pommader, de se parfumer[1]. »

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin gommeux
\ɡɔ.mø\
Féminin gommeuse
\ɡɔ.møz\
gommeuses
\ɡɔ.møz\

gommeux \ɡɔ.mø\

  1. Qui jette de la gomme.
    • Il y a dans ce pays beaucoup d’arbres gommeux et résineux.
  2. Qui est ou qui tient de la nature de la gomme.
    • Les fibres textiles qui constituent la tige du lin sont agglutinées par une matière gommeuse et résineuse qu’il est essentiel de détruire afin de les séparer. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, p. 149)
    • Pour cela on commence par dissoudre la matière gommeuse qui réunit les différentes spires les unes aux autres. — (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filatur, 1re partie : Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
  3. (Figuré) (Péjoratif) Qui est prétentieux et d’une élégance excessive.
    • Ceux qui sont là sont choisis ; non pas de ces fils de pacha, traînés sur les boulevards de Paris, gommeux et abêtis. — (Pierre Loti, Aziyadé, 1879)

Traductions[modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin gommeux
\ɡɔ.mø\
Féminin gommeuse
\ɡɔ.møz\
gommeuses
\ɡɔ.møz\

gommeux \ɡɔ.mø\

  1. (Péjoratif) Dandy, élégant, prétentieux, désœuvré et vaniteux.
    • Et ils remontaient l’avenue de l’Opéra, lui de son pas bête et plat de gommeux idiot, elle, trottinant allègrement, portant haut sa petite tête effrontée. — (Alphonse Allais, À se tordre : Pour en avoir le cœur net, Paul Ollendorff, 1891, p. 88)
    • De l’autre côté du fleuve, sur le chemin de halage, une longue file d’équipages s’alignait. Les fiacres alternaient avec de fines voitures de gommeux : les uns lourds, au ventre énorme écrasant les ressorts, attelés d’une rosse au cou tombant, aux genoux cassés ; les autres sveltes, élancées sur des roues minces, avec des chevaux aux jambes grêles et tendues, au cou dressé, au mors neigeux d’écume. — (Guy de Maupassant , La femme de Paul, dans La maison Tellier, 1891, collection Le Livre de Poche, page 221.)
    • J’eus aussi mes folies : un complet-veston de bonne coupe d’une valeur de cinq cents francs, un raglan en ratine grise de même valeur, des chaussures basses acajou, à la mode, alors qu’avant 14 cette teinte pour les bottines à boutons n’était appréciée que par les « gommeux » et les « rastaquouères ». — (Édouard Bled, J’avais un an en 1900, Fayard, 1987, Le Livre de Poche, page 250.)

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • gommeux sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]

  • « gommeux », dans TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé, 1971-1994 → consulter cet ouvrage