goum

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

De l’arabe maghrébin ڨوم goum (« groupe, collectivité »), lui-même de l’arabe قوم, qawm de même sens[1].

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
goum goums
\gum\

goum \gum\ masculin

  1. (Histoire) (Militaire) (Afrique) Contingent que devait fournir chaque tribu pour les expéditions militaires.
    • Un goum passa; dans leurs burnous rouges et bleus, c'était pitié que de voir se blottir, grelottants, les Arabes basanés, cuits de soleil. — (Paul et Victor Margueritte, Les Tronçons du glaive, 1900)
    • El Goual, c'est le poste le plus avancé au-delà du Tchad, comportant une garnison très restreinte : un goum indigène de vingt hommes, deux sous-officiers et un officier français. — (Jean Ray, Le Royaume introuvable, 1933, éd. 1998, ISBN 2871535493)
    • Les généraux Cherrière et Spillmann […], vont tenter d'engager l'état-major, le Gouvernement et les autorités civiles vers la constitution de goums, de groupes autodéfense, des postes de garde des caïds. — (Bachaga Boualam, Les Harkis au service de la France, p. 40, France-Empire, 1963)
  2. (Néologisme) Raid de huit jours lancés pour la première fois en 1969.
    • Le goum allie pendant huit jours 170 kilomètres de marche dans le désert, un kilo de riz comme seule nourriture, et la prière, au sein d’un groupe de 15 à 20 jeunes professionnels qui ignorent tout les uns des autres. — (Fanny Cheyrou, Avec les "goumiers" quand le corps et l’esprit se purifient, Journal La Croix, p. 11, 21 août 2014)

Dérivés[modifier]


Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Anagrammes[modifier]


Voir aussi[modifier]

  • goum sur Wikipédia Article sur Wikipédia

Références[modifier]