goum

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

De l’arabe maghrébin ڨوم goum (« groupe, collectivité »), lui-même de l’arabe قوم, qawm de même sens[1].

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
goum goums
\gum\

goum \gum\ masculin

  1. (Histoire) (Militaire) (Afrique) Contingent que devait fournir chaque tribu pour les expéditions militaires.
    • Un goum passa; dans leurs burnous rouges et bleus, c'était pitié que de voir se blottir, grelottants, les Arabes basanés, cuits de soleil. (Paul et Victor Margueritte, Les Tronçons du glaive, 1900)
    • El Goual, c'est le poste le plus avancé au-delà du Tchad, comportant une garnison très restreinte : un goum indigène de vingt hommes, deux sous-officiers et un officier français. (Jean Ray, Le Royaume introuvable, 1933, éd. 1998) ISBN 2871535493}}
    • Les généraux Cherrière et Spillmann […], vont tenter d'engager l'état-major, le Gouvernement et les autorités civiles vers la constitution de goums, de groupes autodéfense, des postes de garde des caïds. (Bachaga Boualam, Les Harkis au service de la France, p. 40, France-Empire, 1963)
  2. (Néologisme) Raid de huit jours lancés pour la première fois en 1969.
    • Le goum allie pendant huit jours 170 kilomètres de marche dans le désert, un kilo de riz comme seule nourriture, et la prière, au sein d’un groupe de 15 à 20 jeunes professionnels qui ignorent tout les uns des autres. (Fanny Cheyrou, Avec les "goumiers" quand le corps et l’esprit se purifient, Journal La Croix, p. 11, 21 août 2014)

Dérivés[modifier]

Prononciation[modifier]

Voir aussi[modifier]

  • goum sur Wikipédia Article sur Wikipédia

Références[modifier]