goyavier

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Apparaît en 1647; dérivé de gouiavier,1601, venant de goyave.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
goyavier goyaviers
\ɡɔ.ja.vje\
Un goyavier (1).
Des goyaviers (2)

goyavier \ɡɔ.ja.vje\ masculin

  1. (Botanique) Arbre originaire des régions tropicales pouvant atteindre 8 mètres de haut exploité pour ses fruits, les goyaves. Son nom scientifique est Psidium guajava de la famille des Myrtacées.
    • Nous nous élevons rapidement et ne tardons pas à quitter la zone des cultures tropicales et subtropicales des terres basses. […] ; aux dattiers, aux dragonniers, aux manguiers, aux anoniers, aux avocatiers, aux goyaviers succèdent les arbres fruitiers des régions méditerranéennes, puis de l'Europe centrale. Nous montons toujours. — (Frédéric Weisgerber, Huit jours à Ténériffe, dans la Revue générale des sciences pures et appliquées, Paris : Doin, 1905, vol.16, pp. 1041)
    • Ce sont des arbres fruitiers (manguiers paysagers, goyaviers, cocotiers) et des arbres d’ornement. — (« Les 1008 logements de Yirimadio : la grande métamorphose », L’Essor, 21 septembre 2011)
    • L’auteur décrit ces pratiques comme la recherche d’une harmonie entre les pôles « chaud » et « froid », éléments de base du système de classification. Cet équilibre associe espèces ligneuses (cèdre pour la construction, avocat, goyavier, orangers et autres agrumes) et non ligneuses, qu’elles soient sauvages, adventices comestibles ou médicinales, et espèces cultivées, notamment les différentes variétés de maïs – le maïs rouge étant « le chef » de cette céréale, la variété qui entraîne les autres et permet de maintenir les cycles végétaux et religieux.— (Florent Kohler, « Nicolas Ellison, Semé sans compter » Cahiers des Amériques latines 76 p. 169-172, 2014, mis en ligne le 17 septembre 2014, consulté le 22 avril 2017)
  2. (La Réunion) Fruit du goyavier de Chine.
    • En effet, les goyaviers sont fréquemment cités comme remède en cas de coliques ou de diarrhées. — (Laurence Pourchez, Grossesse, naissance et petite enfance en société créole (Ile de la Réunion), 2002)

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • goyavier sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]