grande muette

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Fin du XIXe siècle) Composé de grande et de muette. Périphrase utilisée en France pour désigner l’armée, ses membres ayant en principe l’interdiction d’exprimer des opinions quelconques.

Locution nominale [modifier le wikicode]

grande muette \ɡʁɑ̃d mɥɛt\ féminin

  1. (Figuré) (France) Armée, forces armées.
    • L’armée, la grande muette, n’a rien dit. Aucune réclamation contre cet abus de pouvoir ne s’est élevée. — (colonel Patry, « Le bilan du ministère Galliffet », Revue politique et littéraire : Revue bleue, tome 14, 37e année, 2e semestre, juillet–décembre 1900)
    • Il y a d’abord de nombreux militaires qui, en cela fidèles aux traditions d’apolitisme de la « grande muette », refusent de verser dans le manichéisme du jeu politique. — (Olivier Pottier, Armée–nation : divorce ou réconciliation, 2005)
    • Jadis, l’armée était appelée la grande muette. Aujourd’hui, elle parle, et c’est pour débiter du politiquement correct. — (Georges Lebouc, Parlez-vous le politiquement correct ?, 2007)
    • Cependant, l’intrusion de l’armée dans la vie politique au Niger a été tardive, si on la compare aux dynamiques observables à l’échelle régionale ou africaine où, dans bien de pays, la grande muette était déjà aux commandes de l’État. — (Tidjani Alou, « Les militaires politiciens, dans Kimba Idrissa, Armée et politique au Niger, 2008)

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Paronymes[modifier le wikicode]