grande muette

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Fin du XIXe siècle) Composé de grande et de muette. Périphrase utilisée en France pour désigner l’armée et ses membres qui, sous la Troisième république, n'avaient pas le droit de vote. Encore aujourd'hui, ils ont, en principe, l’interdiction d’exprimer des opinions sur des sujets sensibles, sociétaux et politques .

Locution nominale [modifier le wikicode]

grande muette \ɡʁɑ̃d mɥɛt\ féminin

  1. (Figuré) (France) Armée, forces armées.
    • L’armée, la grande muette, n’a rien dit. Aucune réclamation contre cet abus de pouvoir ne s’est élevée. — (colonel Patry, « Le bilan du ministère Galliffet », Revue politique et littéraire : Revue bleue, tome 14, 37e année, 2e semestre, juillet–décembre 1900)
    • Il y a d’abord de nombreux militaires qui, en cela fidèles aux traditions d’apolitisme de la « grande muette », refusent de verser dans le manichéisme du jeu politique. — (Olivier Pottier, Armée–nation : divorce ou réconciliation, 2005)
    • Jadis, l’armée était appelée la grande muette. Aujourd’hui, elle parle, et c’est pour débiter du politiquement correct. — (Georges Lebouc, Parlez-vous le politiquement correct ?, 2007)
    • Cependant, l’intrusion de l’armée dans la vie politique au Niger a été tardive, si on la compare aux dynamiques observables à l’échelle régionale ou africaine où, dans bien de pays, la grande muette était déjà aux commandes de l’État. — (Tidjani Alou, « Les militaires politiciens, dans Kimba Idrissa, Armée et politique au Niger, 2008)

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Paronymes[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]