hypocondrie

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Du latin hypochondria (« bas-ventre ») ; comparer avec le sens pris par hystérie à partir de hystera (« matrice »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
hypocondrie hypocondries
\i.pɔ.kɔ̃.dʁi\

hypocondrie \i.pɔ.kɔ̃.dʁi\ féminin

  1. (Médecine) Trouble psychiatrique dans lequel on se plaint fréquemment de l’impression d’avoir une maladie grave, de douleurs variées ou de souffrances excessives malgré les apparences d’une bonne santé.
    • L’espèce d’hypocondrie froide et élégante qui perçait dans toute sa personne prouvait que si quelque chose survivait au découragement de beaucoup d’ambitions si vulgaires, c’était à la fois le dégoût de lui-même avec l’amour excessif du bien-être. — (Eugène Fromentin, Dominique, L. Hachette et Cie, 1863, réédition Gründ, page 39)
    • Dans « le Conflit des facultés », au chapitre hypocondrie, Kant confesse : « Pour moi, j’ai, à cause de ma poitrine plate et étroite, qui laisse peu de place au mouvement du cœur et du poumon, une disposition naturelle à l’hypocondrie qui allait jadis jusqu’à un dégout de vivre ». — (Michel Onfray, Le ventre des philosophes, 1989)
  2. Espèce de mélancolie ou de tristesse.
    • Une sombre hypocondrie.

Variantes[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]