in partibus infidelium

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin in partibus infidelium (« dans les contrées des infidèles »).

Locution adjectivale [modifier le wikicode]

in partibus infidelium \in paʁ.ti.bys ɛ̃.fi.de.ljɔm\

  1. (Christianisme) (Désuet) Toujours utilisée adjectivement l’expression indiquait que le diocèse, ou siège épiscopal, se trouvait dans des régions où le christianisme avait disparu, par suite des invasions sarrasines ; sans être officiellement supprimé, le diocèse n’existait plus comme communauté chrétienne locale.
    • On me dira peut-être que c'étaient des évêques in partibus infidelium. Mais ici aussi, il s'agissait d'un petit diocèse démembré d'un pays occupé par les Ariens; d'un diocèse qu'ils avaient déjà possédé; d'une contrée que la conquête du reste du Rouergue par les Visigoths, avait désunie du diocèse de Rodez, avait séparée de la métropole de Bourges. — (Marc Antoine François Gaujal, Études historiques sur le Rouergue, Paris : Paul Dupont, 1859, vol.3, p.241)
Notes[modifier le wikicode]
  • La locution est obsolète : par sa lettre In suprema du 10 juin 1882, Léon XIII décida que ces diocèses in partibus infidelium seraient désormais appelés diocèses titulaires.

Abréviations[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]