incroyant

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

→ voir in- et croyant

Adjectif[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin incroyant
/ɛ̃.kʁwa.jɑ̃/
incroyants
/ɛ̃.kʁwa.jɑ̃/
Féminin incroyante
/ɛ̃.kʁwa.jɑ̃t/
incroyantes
/ɛ̃.kʁwa.jɑ̃t/

incroyant /ɛ̃.kʁwa.jɑ̃/

  1. (Religion) Qui n’est pas croyant ; qui ne peut pas croire ce qu’enseigne la religion.
    • L'opposition entre le juste et le pécheur, ou le croyant et l'impie, implique qu'aucune entité incroyante ne saurait être tolérée. (P.J. Vatikiotis, L'Islam et l'État, 1987, traduction de Odette Guitard, 1992, p.52)
    • Les disciples sont nettement séparés des foules incroyantes (l3,l0-l7); à la fin des temps, il leur incombera de juger les douze tribus d'Israël (l9,28). (Daniel Marguerat, Le Jugement dans l’Évangile de Matthieu, Labor et Fides, 1995, p.240)

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin incroyant
/ɛ̃.kʁwa.jɑ̃/
incroyants
/ɛ̃.kʁwa.jɑ̃/
Féminin incroyante
/ɛ̃.kʁwa.jɑ̃t/
incroyantes
/ɛ̃.kʁwa.jɑ̃t/

incroyant /ɛ̃.kʁwa.jɑ̃/ masculin

  1. (Religion) Personne incroyante.
    • La véritable foi transporte les montagnes, mais, à cause de cela, elle ne saurait être transportée elle-même, par simple décret administratif, dans l'âme de l'incroyant... (Ludovic Naudeau, La France se regarde. Le problème de la natalité -1931)
    • L'attitude de la théologie chrétienne à l'égard des juifs a été fixée dans le début du IVe siècle (concile de Nicée, 325) : le judaïsme ne doit pas disparaître, il doit vivre, mais dans un état d'avilissement et de misère tel qu'il fasse nettement apparaître aux yeux des croyants comme des incroyants le châtiment infligé par Dieu à ceux qui n'ont pas voulu reconnaître la divinité de Jésus. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • On ne se rendait pas compte que l'on inquiéterait les hautes sphères ecclésiastiques qui imagineraient que le but du législateur était de faire régenter les paroisses par des associations où les incroyants pourraient être en majorité. (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
    • 1943, […], mais, pour être un indévôt, je ne suis pas un incroyant et l'idée seule de m'emparer d'objets du culte […] m'emplit d'horreur. (Jean Ray, Malpertuis, éd.1978 p.7)

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Antonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]