individualité

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

→ voir individuel et -ité

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
individualité individualités
\ɛ̃.di.vi.dɥa.li.te\

individualité \ɛ̃.di.vi.dɥa.li.te\ féminin

  1. (Didactique) Ce qui constitue l’individu ; ce qui fait qu’il est tel être et qu’il a une existence distincte de celle des autres êtres.
    • Femmes, idées, sentiments, tout se ressemble. Il n'y existe plus de passions, parce que les individualités ont disparu. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • La nature physico-chimique et les degrés de l’animalité, de la végétabilité et de la sidéralité, qui forment le fond de la constitution organique, suborganique ou inorganique des trois principales sortes d’individualités naturelles, sont, jusqu’à ce jour, des mystères que la chimie et la physique organiques et inorganiques n’ont point encore pu parvenir à dévoiler. — (MM. Eydoux & Souleyet, Voyage autour du monde exécuté pendant les années 1836 et 1837 sur la corvette La Bonite : Zoologie, tome 1, page XXVI, Arthus Bertrand éditeur, 1841)
    • Enfin, dans tous les groupes étudiés jusqu’ici, l’individualité de chaque être se manifeste dès la première apparition du germe, dès les premiers rudimens de l’œuf, et persiste pleine et entière jusqu’à la mort. — (Jean Louis Armand de Quatrefages de Bréau, Les Métamorphoses et la généagénèse, Revue des Deux Mondes, 2e période, tome 3, 1856 (pp. 496-519))
    • Pourquoi admettait-il, lui, la différence des êtres, pourquoi eût-il voulu pouvoir prêcher la libre et féconde éclosion des individualités, en favoriser le développement intégral, pourquoi n'avait-il aucun désir de façonner les caractères à son image, d'emprisonner les énergies dans les sentiers qu'il lui plaisait de suivre […]. — (Isabelle Eberhardt, Le Major,1903)
    • Chose remarquable ! jusqu'à la fin du XVIe siècle, l’individualité humaine n'a pas eu son expression dans la musique. La monodie grecque était chorale. La monodie liturgique était, […], tout à fait impersonnelle d’expression. — (Pierre Lasserre, Philosophie de Goût musical, Les Cahiers verts n° 11, Grasset, 1922, p.50)
    • Par « 'Malayo-Polynésiens », je désigne l'ensemble des peuples indonésiens, mélanésiens et polynésiens, qui, du point de vue ethnographique et surtout anthropologique, ont chacun leur individualité; mais qui parlent des langues nettement apparentées. — (Paul Rivet, Les Malayo-Polynésiens en Amérique, dans le Journal de la Société des Américanistes 1926, vol.18, p.141)
    • Sous l'influence de la phénoménologie, l'usage s'est répandu de désigner l’individualité proprement humaine par le terme technique « ipséité ». Je me demanderai donc comment concevoir une « ipséité ». — (Vincent Descombes, Le parler de soi, Éditions Gallimard, 2014, § III.)
    • Pour Don Juan, « la féminité tout à fait abstraite est l'essentiel », l’individualité n'existe pas : il n'y a jamais eu à ses yeux ni infidélité ni tromperie, mais seulement répétition et multiplicité. — (Denis de Rougemont, Comme toi-même : Essais sur les Mythes de l'Amour, Albin Michel, 1961, p.115)

Traductions[modifier]

Références[modifier]