intégriste

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Siècle à préciser) De intègre avec le suffixe -iste.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
intégriste intégristes
\ɛ̃.te.ɡʁist\

intégriste \ɛ̃.te.ɡʁist\ masculin et féminin identiques

  1. (Religion) Relatif à l'intégrisme, au maintien, à l'intégrité de la tradition religieuse.
    • Bref, les frontières entre catholiques « observants », « traditionalistes » et « intégristes » semblent poreuses dans l’entre-soi versaillais. — (Josselin Tricou, « Entre masque et travestissement : Résistances des catholiques aux mutations de genre en France: le cas des "Hommen" », dans la revue Estudos de Religião, volume 30, n° 1, janvier-avril 2016, page 53)
    • Dans la convention intégriste, il mérite le même sort que son père. On a égorgé pas mal de gosses simplement parce qu’ils avaient des parents soldats ou policiers. — (Yasmina Khadra, Morituri, éditions Baleine, 1997, page 65)

Synonymes[modifier le wikicode]

Antonymes[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
intégriste intégristes
\ɛ̃.te.ɡʁist\

intégriste \ɛ̃.te.ɡʁist\ masculin et féminin identiques

  1. (Religion) Partisan de l'intégrisme², du maintien, de l'intégrité de la tradition religieuse.
    • Un intégriste passionné.
    • Ni les religions et leurs intégristes, ni les idéologies et leurs militants, ni les bien-pensants et leurs préjugés ne doivent pouvoir entraver le droit à la caricature, fût-elle excessive. — (Cabu, cité dans Le Canard enchaîné, 14 janvier 2015)
  2. (Spécialement) Adepte de l'intégrisme chez les catholiques.
    • Dans le contexte du catholicisme, l'intégriste est celui qui se réclame de « la tradition », c'est-à-dire d'un vaste corpus incluant à la fois les Écritures et leur interprétation fixée avec autorité par les pères et les docteurs de l'Église, les conciles et les papes. On pourrait dire que l'intégrisme fige, à un moment déterminé, l'interprétation de la Révélation. Au contraire, il y a dans le fondamentalisme une volonté de retour aux sources, à une pureté originelle de la foi qui se trouverait dans les Écritures, débarrassées des repeints de la tradition. — (Le Monde, 8 octobre 2001)
    • Ces croyants, qui pensent que les traditions d'autrefois sont plus « pures » que celles d'aujourd'hui, sont appelés « ultraorthodoxes » chez les juifs, « intégristes » chez les catholiques et « fondamentalistes » chez les musulmans. — (Laure Mistral, Et Dieu créa les femmes, éditions Palette..., Paris, 2004, page 23)
  3. (Spécialement) Adepte de l’intégrisme chez les musulmans.
    • Elle revint habillée d’un tailleur noir, hyper-sexy, la veste bâillant sur une poitrine à damner un intégriste. — (Jacob Cohen, L’espionne et le journaliste, 2008, page 18)
  4. (Par extension) Personne aux avis fermés ou définitifs, qui les affirme comme des dogmes.
    • [T]on blog est lu par des intégristes qui s’entretuent pour savoir dans quel sens il faut découper le persil ou touiller la béchamel ! — (Boulet, Ma pizza métal, 29 mai 2012 → lire en ligne)

Quasi-synonymes[modifier le wikicode]

Antonymes[modifier le wikicode]

Hyponymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]