interpellation

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin interpellatio.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
interpellation interpellations
\ɛ̃.tɛʁ.pɛ.la.sjɔ̃\
ou \ɛ̃.tɛʁ.pe.la.sjɔ̃\

interpellation \ɛ̃.tɛʁ.pɛ.la.sjɔ̃\ ou \ɛ̃.tɛʁ.pe.la.sjɔ̃\ féminin

  1. Action d’interpeller.
    • Les apostrophes injurieuses, les interpellations violentes des réactionnaires, interrompirent cent fois les discours des orateurs des gauches. — (Alfred Barbou, Les Trois Républiques françaises, A. Duquesne, 1879)
    • Pas de revendications, ni d’interpellations ad nominem : pendant une heure, le successeur de Jean-Michel Blanquer a nagé dans la bienveillance, passant d’un stand à un autre sans avoir à gérer le comportement imprévisible de professeurs insatisfaits, voire mécontents. — (journal Sud-Ouest, édition Charente-Maritime / Charente, 9 juillet 2022, page 7)
  2. (Droit) Sommation à un témoin, à une des parties de s’expliquer sur la véracité ou la fausseté d’un fait.
    • Sur l’interpellation de signer, il déclara ne savoir.
  3. (Politique) Réclamation d’un parlementaire, à un ministre, de s’expliquer devant une des chambres du parlement, de ses actions, de sa politique.
    • Demande d’interpellation. — Droit d’interpellation.
    • Elle rappela en souriant le soir où elle était arrivée chez madame Garain à huit heures et demie. Elle craignait de faire scandale. Mais c’était le jour de la grande interpellation. Son mari ne vint de la Chambre qu’à neuf heures, avec Garain. Ils dînèrent tous deux en veston. Ils avaient sauvé le ministère. — (Anatole France, Le Lys rouge, 1894, réédition Le Livre de Poche, page 294)
    • Ses bourdes étaient célèbres. Le jour où il monta à la tribune, répondant à une interpellation avec un bout de papier water représentant un « document » qu’il s’apprêtait à citer, toute la Chambre éclata de rire. — (Léon Daudet, Souvenirs des milieux littéraires, politiques, artistiques et médicaux/Député de Paris, Grasset, 1932, réédition Le Livre de Poche, page 437)
  4. (Police) Action d’interpeller un suspect.
    • Au cœur des cités sensibles, je ne peux nier l'existence de « délits de sale gueule », de contrôles au faciès, d’interpellations arbitraires, de vexations et tutoiements inutiles. La bavure existe et les conditions de déroulement des gardes à vue peuvent laisser à désirer. — (Michel Delebarre & ‎Pierre-Yves Le Priol, Le temps des villes, Éditions du Seuil, 1993, p. 193)
    • Mort par overdose : trois interpellations — (Vosges Matin, 13 mai 2016)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Modifier la liste d’anagrammes

Références[modifier le wikicode]