le cul sur la commode

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Gthumb.svg Cette page a été listée dans les pages à vérifier en français.
Merci d’en discuter sur la page Discussion « le cul sur la commode ».
À vérifier : Pertinence des définitions.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Expression popularisée par la chanson Sur la commode [1], interprétée par Jeanne Aubert en 1937.

Locution prépositive [modifier le wikicode]

le cul sur la commode \lə ky syʁ la kɔ.mɔd\

  1. Balivernes.
    • La presse remet le cul sur la commode pour conserver son lectorat
      Tous les étés, c’est la même chose, les lecteurs ne pensent plus qu’à une chose, les vacances et éventuellement quelques autres, le cul et le sexe par exemple. C’est une tendance lourde, l’élément stable dans les graphes des sondeurs. Alors, comme il faut bien vivre, et continuer de vendre ses espaces publicitaires à des annonceurs très regardants sur les statistiques de diffusion, […]
      — (lapanse.com, août 2005)
  2. En train de défendre son bien, en restant figurément assis dessus.
    • Il était possible qu’on s’en sorte. Et puis il restait les maisons du groupe Gallimard en plus, en s’organisant pas trop mal on pouvait peut-être sauver les meubles en gardant le cul sur la commode. — (chloedelaume.net)
  3. En train de ne rien faire, en état tranquille chez soi.
  4. En train d’économiser en ne partant pas en vacances ou en ne jouant pas son argent.
  5. En train de se rafraîchir les fesses, en étant figurément assis sur la plaque de marbre d’une commode.
  6. (Théâtre) Prêt à jouer n’importe quoi comme pièce.
  7. Se mettre en avant.
    • Je ne tiens pas à choquer, ni à mettre mon cul sur la commode. Du reste qu’on se le dise, personne n’est tenu de se l’avaler jusqu’au bout, cette note. Je l’écris moins pour vous que pour moi. — (blog-hrc.typepad.com, 2005)

Notes[modifier le wikicode]

Locution souvent employée par dérision. Différentes interprétations peuvent en être faites à la lecture des paroles.

Dérivés[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • Mon c.. sur la commode, Paroles: Henri Tachan. Musique: Jean-Paul Roseau [1]
  • Mon cul sur la commode suivi de La pornographie est-elle un alibi, Delfeil de Ton, 1975, Christian Bourgois éditeur [2]

Références[modifier le wikicode]

  • [1] : Sur la commode, Paroles : Rip et Albert Willemetz. Musique : Moïses Simon, 1937 [3]