méditation

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : Meditation, meditation

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin meditatio.
(1100-50) meditatiun (Psautier d’Oxford).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
méditation méditations
\me.di.ta.sjɔ̃\

méditation \me.di.ta.sjɔ̃\ féminin

  1. Action de méditer ; ou résultat de cette action.
    • La science, cependant, ne peut s'accommoder de ce nihilisme plus propre aux méditations d'un bouddhiste fervent qu'aux travaux biologiques. — (Remy de Gourmont, Volume 1 des Promenades Philosophiques, Mercure de France, 1913, page 167)
    • Le Prince était perdu dans ses méditations. Il les interrompit cependant pour boire à l’Empereur, en levant une coupe de champagne. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 147 de l’éd. de 1921)
    • C’était là, oui là, sous ces ombrages propices au doux repos et aux austères méditations que tous les jours, tous les matins, de dix heures à midi, les couples revenant du marché s’arrêtaient et faisaient des stations, des stations… trop longues pour être honnêtes. — (Louis Pergaud, Le Sermon difficile, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Chaque Français de douze ans puise dans l’École, l'essence extraite pour lui de la Philosophie. Un catéchisme moral est enseigné. Un catéchisme où les démonstrations ne sont pas faites. Mais ce catéchisme est donné comme le résultat des méditations pénibles et consciencieuses et méritoires des hommes de bien qui fabriquent la Philosophie. — (Paul Nizan, Les chiens de garde, 1932)
    • Un an auparavant, sentant qu’il commençait à éprouver des difficultés à supporter les scènes de crime, il s’était rendu au centre bouddhiste de Vincennes pour leur demander s’il était possible d’y pratiquer Asubhâ, la méditation sur le cadavre. — (Michel Houellebecq, La carte et le territoire, 2010, J’ai lu, page 280)
  2. Certains écrits composés sur des sujets de dévotion ou de philosophie.
    • Les Méditations de sainte Thérèse.
    • Les Méditations de Descartes.
    • Les Méditations de Lamartine.
  3. Oraison mentale.
    • Sois poli, mon ami, et conclus de là que ce saint homme était abîmé dans une méditation qui rendait sa vue trouble et ses pieds chancelants comme s’il se fût gorgé de vin nouveau. Cela peut arriver, je le sais par expérience. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]