mastiquer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Verbe 1) Du latin masticare (« mâcher »).
(Verbe 2) Dénominal de mastic.

Verbe 1 [modifier le wikicode]

mastiquer \mas.ti.ke\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Mâcher avec soin.
    • Et tous ces mets criaient des choses nonpareilles
      Mais nom de Dieu !
      Ventre affamé n’a pas d’oreilles
      Et les convives mastiquaient à qui mieux mieux.
      — (Guillaume Apollinaire, Alcools, Palais, 1913)
    • Après la conversation de l’écurie, dont toute la famille Haudouin avait eu déjà des échos, on aurait pu croire que le repas allait être mastiqué dans un silence consterné. — (Marcel Aymé, La jument verte, Gallimard, 1933, collection Le Livre de Poche, page 132.)
    • La plupart des oiseaux ne peuvent pas mastiquer leur nourriture et le gésier renferme des gastrolithes (des petits cailloux ingérés, les pierres du gésier, du gravier) responsables du broyage de ce qui est ingéré. — (Lauralee Sherwood, Hillar Klandorf & Paul Yancey, Physiologie animale, chap. 14 : Les systèmes digestifs, traduit par Jean-Pierre Cornec, De Boeck Superieur, 2016, p. 681)

Dérivés[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Verbe 2[modifier le wikicode]

mastiquer \mas.ti.ke\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Joindre ou coller avec du mastic.
    • Le maquignon de bas étage […] travaille les oreilles, souffle les salières, burine les dents, place une queue postiche, taille les sabots, mastique les seimes, donne un coup de pinceau, refait une jeunesse, farde, corrige, embellit ; […]. — (Gabriel Maury, Des ruses employées dans le commerce des solipèdes, Jules Pailhès, 1877)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]