matassin

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1549) Selon les uns, de l’italien mattaccino, diminutif péjoratif de matto (« toqué, fou »)[1]. Selon Reinhart Dozy, de l’arabe متوجهين, moutawajjihin: (« personnes masquées, matassins »)[2].

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
matassin matassins
\ma.ta.sɛ̃\

matassin \ma.ta.sɛ̃\ masculin

  1. (Autrefois) Danseur bouffon dont le costume traditionnel comportait toutes sortes d'attributs clinquants : corselet, casque doré, sonnettes, épée et bouclier.
  2. (Par extension) (Au pluriel) Ancienne danse bouffonne.
    • Danser les matassins.
  3. (Familier) (Vieilli) Médecin.
    • Des matassins dansant au son des violons dissiperaient ces terreurs folles qui saisissent toujours les malades vers huit heures du matin, au moment de la visite. — (Alfred Delvau, Les Heures parisiennes, 1865)
    • Du lit s'écarte avec respect le matassin ;
      Le médecin du corps, en pareille occurrence,
      Devant céder la place, Âme, à ton médecin.
      — (Paul Verlaine, Poèmes saturniens, La mort de Philippe II ; La Guilde du Livre, Lausanne, 1961, page 72.)
    • On ne veut plus rien savoir, sinon la science, et chaque matassin revendique son animalcule. — (Léon Bloy, Exégèse des lieux communs ; Mercure de France, Paris, 1922, page 214.)
    • Les matassins, lâchant Pourceaugnac et Cathos
      Poursuivant Dumarsais dans leur hideux bastringue
      Des ondes du Permesse emplirent leur seringue.
      — (Victor Hugo, Les contemplations, livre Ier: Aurore, VII: Réponse à un acte d'accusation ; Éditions Rencontre, Lausanne, 1962, pages 55-56.)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]