mensonger

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : mensongèr

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(début XIIe siècle) De mensonge.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin mensonger
\mɑ̃.sɔ̃.ʒe\
mensongers
\mɑ̃.sɔ̃.ʒe\
Féminin mensongère
\mɑ̃.sɔ̃.ʒɛʁ\
mensongères
\mɑ̃.sɔ̃.ʒɛʁ\

mensonger

  1. Qui repose sur un mensonge.
    • Le régime vit sur des rapports forcément mensongers puisqu'il est interdit de dire la vérité; …. — (Victor Serge, Portrait de Staline, 1940)
  2. Trompeur.
    • Pour plaire tous les jours, un poète serait donc tenu de déployer les grâces mensongères des gens qui savent se faire pardonner leur obscurité par leurs façons aimables et par leurs complaisants discours ; car, outre le génie, chacun lui demande les plates vertus de salon et le berquinisme de famille. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)

Traductions[modifier le wikicode]

Verbe [modifier le wikicode]

mensonger \mɑ̃.sɔ̃.ʒe\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Vieilli) (Rare) (Familier) Parler mensongèrement ; dire des mensonges.
    • En mensongeant dites pour votre gloire,
      Qu'à Waterloo, Wellington fut vainqueur,
      Non, sans Blücher, nous avions la victoire ;
      La trahison nous perça juste au cœur !

      — (Victor Basière, La Nicostrata, n°7, La France est prête à se venger ; M. Gannelon, Paris, 1841, page 180)

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]