mièvrerie

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1480) mivrerie. (1718) Forme actuelle. Dérivé de mièvre avec le suffixe -erie.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
mièvrerie mièvreries
\mjɛ.vʁǝ.ʁi\

mièvrerie \mjɛ.vʁǝ.ʁi\ féminin

  1. Affectation accompagnée de puérilité dans la manière de parler, d’écrire, de peindre.
    • Il a de la mièvrerie dans son langage, dans son style.
    • Quand on est un véritable homme, on se tient à égale distance de la fanfaronnade et de la mièvrerie. — (Victor Hugo, Les Misérables, 1862)
    • Emma, néanmoins, l’en consolait avec des mièvreries de langage, comme on eût fait à un marmot abandonné. — (Gustave Flaubert, Madame Bovary, Michel Lévy frères, Paris, 1857)
    • Mièvrerie et sensiblerie sont toujours annonciatrices de malheurs et de désastres. — (Fruttero et Lucentini, La prédominance du crétin, 1988)

Variantes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]