ne pas faire long feu

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Une erreur commune, source de confusions, est de considérer que cette expression est la négation de faire long feu. Mais il s’agit bien d’une expression différente ; en effet, ne pas faire long feu ne tire pas son origine du fonctionnement des armes à feu, mais fait référence au feu en général et signifie « ne pas durer longtemps ».
Néanmoins, certains lexicographes considèrent que l’expression "ne pas faire long feu" pourrait être issue d’un mésusage et de la dérive sémantique de l’expression "faire long feu", qui faisait initialement référence à un laps de temps court. L’usage et le paradoxe de l’association de l’adjectif "long" à son contraire serait donc à l’origine du remplacement de l’expression originelle par "ne pas faire long feu" dans le langage courant.[1]
Faire long feu en revanche signifie « échouer ». Au temps des armes sans douilles à amorces, faire long feu signifiait que la poudre d’un mousquet ou d’un canon se consumait en fusant au lieu d’exploser.

Locution verbale [modifier le wikicode]

ne pas faire long feu \nə pa fɛʁ lɔ̃ fø\ (se conjugue → voir la conjugaison de faire)

  1. Ne pas durer longtemps.
    • CyanogenMod n’aura pas fait long feu sur le Play Store — (Johann Breton, Les Numériques, 28 novembre 13 → lire en ligne)
    • Reynold (à son père) : − Tu veux un viveur ? tu l’auras ! Tes vingt mille francs ne feront pas long feu […] tu peux préparer du renfort — (Émile Augier, Madame Caverlet, 1876)
    • On leur répète qu’ils n’auraient pas fait long feu dans les tranchées en 1916 ou en Normandie en 1944. — (Mathieu Bock-Côté, Couvre-feu: résolution ou désespoir?, Journal de Québec, 6 janvier 2021)

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. (français) faire ou ne pas faire long feu ? sur Le Monde, 31 octobre 2012