nieller

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Dénominal de nielle. (Avant 1106) neeler (Gloses de Raschi), (ca. 1100) neielez (Chanson de Roland).

Verbe 1 [modifier le wikicode]

Graines de nielle des blés.

nieller \nje.le\ ou \njɛ.le\ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. (Vieilli) (Agriculture) Gâter par la nielle.
    • De fortes inondations ont eu lieu dans les départements du Midi , particulièrement dans l’Hérault et le Gard; on se plaint dans le Bordelais, et l’on craint qu’à la suite de ces pluies, il ne survienne de ces brouillards du matin qui niellent le blé, et, du jour au lendemain, anéantissent les espérances du cultivateur. — (A. Pommier, « Revue commerciale, I : céréales », dans le Journal d’agriculture pratique et de jardinage, série 3, vol. 4 (vol. 16), janvier-juin 1852, Paris : chez Dusacq librairie agricole de la Maison Rustique, p. 514)
    • Pourquoi m’augmentez-vous de vingt sous cette année, M. le Receveur. Mon bien n’a pas augmenté pour sûr. Même le brouillard de la Saint-Pierre a niellé mon froment. Faudra me mettre dans la dette pour vous payer, si ça continue. — (Jarrin, « Pascal Brice et Rétu Bonaventure, chap. 2 : Saint-Oyant-le-Reconduit », dans les Annales de la Société d’émulation, agriculture, lettres et arts de l’Ain, vol. 24, Bourg : imprimerie du « Courrier de l’Ain », 1891, p. 208)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Verbe 2[modifier le wikicode]

nieller \nje.le\ ou \njɛ.le\ transitif transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. (Arts) Orner un métal précieux d’une incrustation en sulfure d’argent noir : le nielle ou niel.
    • M. Beuth, dans l’article mentionné, donne l’historique de l’art de nieller (nigellare, nielliren), et il en donne la description d’après un ouvrage du moine Théophile […] puis on l’introduit dans les gravures faites sur les pièces que l’on veut nieller. — (D. B. F., « Arts chimiques : 269 : Sur le nielle et l’art de le préparer », Bulletin des sciences technologiques, tome 5, no. 268, Paris, 1826)
    • Le plus âgé, le maitre sans doute, porte des lunettes; il semble occupe à graver au burin sur une pièce cylindrique, peut-être à nieller; un sac de peau attaché à ses habits et à la table est destiné à recevoir la poussière du précieux métal. — (« L’orfévrerie depuis le douzième siècle », dans le Magasin pittoresque, vol. 15, 1847, p. 88)

Dérivés[modifier le wikicode]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  • Tout ou partie de cet article a été extrait du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition, 1932-1935 (nieller), mais l’article a pu être modifié depuis.
  • Pierre Sellenet, « La Nielle des blés : tentatives pour la réhabilitation d’une belle « empoisonneuse » », in La Garance voyageuse, n° 76, 2006, p. 36-43