peccadille

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XVIe siècle) De l’espagnol pecadillo (« petit péché »), diminutif de pecado.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
peccadille peccadilles
\pe.ka.dij\

peccadille \pe.ka.dij\ féminin

  1. Petit péché ; faute légère.
    • La peccadille du soldat est un crime chez le général ; et réciproquement. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Lui qui ne tolérait pas une peccadille à ses vendeuses, qui les jetait sur le pavé au moindre caprice, se trouvait réduit à supplier une d’elles de ne pas partir — (Émile Zola, Au Bonheur des Dames, 1883)
    • Lancer l'idée de l’impôt sur le revenu est ici forfait bien plus grand qu'un simple vol à la tire ; « dégringoler un pante » est peccadille auprès de l'exhortation à la grève. — (Séverine, Sous clef, en préface de Histoire d'un Complot, par Henry Torrès, Paris : Éditions Clarté, 1921, p.8)
  2. (Par extension) Chose sans valeur.
    • Et il ne s’agit pas de peccadilles : la guerre en Irak aura coûté, fin 2005, 200 milliars de dollars aux États-Unis. — (Jean-Marc Jancovici, Alain Grandjean, Le plein s'il vous plaît ! : La solution au problème de l'énergie, Seuil, 2006, page 144)

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]