phylactère

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin phylacterium (« amulette »), emprunté au grec φυλακτήριον, phulaktêrion (« amulette »).
(ca. 1150) filatiere.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
phylactère phylactères
\fi.lak.tɛʁ\
Un phylactère du Moyen Âge. (1)
Militaire israélien portant des phylactères. (2)
Un phylactère sur une peinture. (4)
Phylactère décrivant l’objet. (4.a)
Phylactère de bande dessinée. (5)

phylactère \fi.lak.tɛʁ\ masculin

  1. (Antiquité greco-romaine) Amulette, talisman pour se préserver du mauvais sort.
    • Les scribes et les Pharisiens […] attachent sur les épaules des hommes des fardeaux pesants et insupportables, qu’ils ne veulent pas même remuer du doigt. Ils font toutes leurs œuvres pour être vus des hommes portant de plus larges phylactères et des houppes plus longues. Ils aiment les premières places dans les festins, et les premiers sièges dans les synagogues ; ils aiment qu’on les salue dans les places publiques, et qu’on les appelle Rabbi. — (Évangile selon Matthieu)
    • Parfois, répliqua Sigognac, tous les enchantements sont vains et l’ennemi pénètre en la place malgré les phylactères, les tétragrammes et les abracadabras. — (Théophile Gautier, Le Capitaine Fracasse, 1863)
  2. (Judaïsme) Téfila, boîte cubique en cuir noir que l’on porte sur le front, attaché par un lacet de cuir qui s’enroule également autour du bras, qui contient un petit parchemin sur lequel sont inscrits quatre versets de la Torah.
  3. (Christianisme) Reliquaire, châsse renfermant les reliques d’un saint.
    • [Il] campa entre les flambeaux, des phylactères de vermeil et de bronze doré et des novices allumèrent, pour honorer et pour signaler aux fidèles la présence des reliques. — (Karl Joris Huysmans, L’Oblat, 1903)
  4. (Arts) Banderole peinte, dessinée ou sculptée, sur laquelle se déploient les paroles prononcées par le personnage que l’on représente.
    • Parmi les plus belles verrières […], il faut citer celle de la première chapelle près du sanctuaire, côté de l’épître, et qui représente le Christ en croix, avec la tentation d’Adam, des prophètes tenant des phylactères sur lesquels sont écrites les prophéties. — (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
    • De la bouche de l’ange agenouillé se déroule, ainsi qu’en un phylactère, ces mots gaufrés sur le fond de la toile : « Ave Maria, gratia plena » — (L’Italie d’hier)
    1. Banderole portant la légende du sujet représenté ou un message ayant trait à lui.
      • C’était, peut-être, un de ces jeunes prêtres caramélisés dans la blanche confiture des petites puretés « inviolables », qui conçoivent la vie comme une très longue allée d’innocents tilleuls de séminaire, avec une petite statue de Marie sans tache à l’extrémité, au-dessous d’un phylactère édifiant déployé par deux chérubins, pendant que d’immaculées douillettes et d’insexuels surplis vont et viennent, sirupeux de chasteté. — (Léon Bloy, Le Désespéré, 1888)
  5. (Bande dessinée) Bulle d’aspect variable, relié à un personnage ou à un objet pour indiquer un son émis, une parole.
    • La forme des phylactères est variable dans une bande dessinée, selon que l’on veut représenter de paroles normales, des pensées, des cris, des murmures,…

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]