poculer

    Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

    Français[modifier le wikicode]

    Étymologie[modifier le wikicode]

    (1847)[2] Walther von Wartburg indique deux étymologies possibles :
    • Soit du latin médiéval poculare (« boire un coup »)[1].
    • Soit de l’allemand pokulieren (« boire beaucoup ») attesté au XVe siècle[1].
    Les deux viennent du latin poculum (« coupe pour boire »)[1]. L’Encyclopédie Universelle (2012) indique que le mot est une dérivation savante directe de ce dernier[2].

    Verbe [modifier le wikicode]

    poculer \pɔ.ky.le\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

    1. (Rare) Boire de l’alcool.
      • Il poculerait est de la plus haute latinité, madame, reprit gravement le substitut ; il poculerait donc chez le roi Louis-Philippe le matin, et banqueterait le soir à Holy-Rood chez Charles X. — (Honoré de Balzac, Scènes de la vie politique, 1847)
      • Et nous causâmes en effet, poculant ferme et mangeant de même, c’est-à-dire gargantualement, jusqu’à une heure. — (Bulletin de l’Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique, Volumes 6 à 10, 1927)
      • La fête commençait. On fit circuler une bière mêlée de genièvre, un breuvage délicieux.
        Poculons, dit Badegay.
        — (Roland Donzé, Chopique, Édition L’Âge d’homme, 1990, page 69)

    Synonymes[modifier le wikicode]

    Dérivés[modifier le wikicode]

    Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

    Traductions[modifier le wikicode]

    Prononciation[modifier le wikicode]

    Anagrammes[modifier le wikicode]

    Références[modifier le wikicode]

    • [1] : Walther von Wartburg, Französisches Etymologisches Wörterbuch: eine Darstellung des galloromanischen Sprachschatzes, 1929
    • [2] : Encyclopédie Universelle. 2012.