poulpe

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(1583) poupe. Emprunt, par l’intermédiaire de l’occitan porpre, au latin polypus (→ voir polype), lui-même issu du grec πολύπους, polúpous (« qui a plusieurs pieds »).

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
poulpe poulpes
\pulp\
Un dessin de poulpe.

poulpe \pulp\ masculin

  1. (Malacologie) Pieuvre.
    • D’autres, armées d’un bâton que termine un fort hameçon, fouillent sous les pierres, dans les creux du rocher, et en retirent soit le congre à la peau glissante, soit le poulpe aux huit bras, la sèche ou l’encornet, qui tentent vainement d’échapper en s’entourant d’un nuage coloré. — (Jean Louis Armand de Quatrefages de Bréau, L’Archipel de Chausey, souvenirs d’un naturaliste, La Revue des Deux Mondes, tome 30, 1842)
    • Le poulpe n'est qu'un mollusque, et ce nom même indique le peu de consistance de ses chairs. Eût-il cinq cents pieds de longueur, le poulpe, qui n'appartient point à l'embranchement des vertébrés, est tout à fait inoffensif pour des navires tels que le Scotia ou l'Abraham-Lincoln. Il faut donc rejeter au rang des fables les prouesses des Krakens ou autres monstres de cette espèce. — (Jules Verne, Vingt mille lieues sous les mers, I, 4, 1870) Jules Verne, Vingt mille lieues sous les mers, 1870 → consulter cet ouvrage

Dérivés[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

  • France  : écouter « poulpe [pulp] »

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]