préhistorique

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(1865) Calque de l’anglais prehistoric attesté en 1861 [1] composé de pré- et historique.

Adjectif [modifier]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
préhistorique préhistoriques
\pʁe.is.tɔ.ʁik\

préhistorique \pʁe.is.tɔ.ʁik\ masculin et féminin identiques

  1. Relatif à la préhistoire.
    • Les peuples préhistoriques ont eu des conventions monétaires, de coquillages, pierres, pépites ou lingots de métaux précieux, de valeur intrinsèque relative constante, pour acheter des objets moins portatifs dont le possesseur était titulaire. C’était des constitutions financières démocratiques de l’âge d’or. (Géo, Démocratie Européenne, Saint-Nazaire : Imprimerie ouvrière, 1924, non paginé : 3e page)
    • Des fouilles archéologiques réalisées en 1874 ont permis de découvrir des ossements d’animaux datant de l’époque préhistorique, qui laissent penser que Chevroches était peut-être à cette époque un rendez-vous de chasse, […]. (Anita Six, Le patrimoine des communes de la Nièvre, Flohic, 1999, vol. 1, p. 257)
    • […] où l’on découvre que les hommes préhistoriques ne jouaient pas uniquement à « Moi Tarzan, toi Jane ». Leurs pratiques sexuelles étant nettement plus variées. Homosexualité, zoophilie, masturbation… (Catherine Mallaval, « Préhistoires de cul », dans Libération du 24 décembre 1996)
    • Ils ont ainsi émis la thèse selon laquelle la vie de l'homme préhistorique, pour bienheureuse qu'elle était, ainsi que nous l’a enseigné Rousseau, n'en était pas moins aussi ennuyeuse, à telle enseigne que cet homme d’autrefois fut naturellement amené à inventer un art pour se distraire. (Bénédicte de Villiers, La pré-histoire chez Kant et Rousseau : Roman ou conjecture ?, dans Littérature et savoir(s), sous la direction de Sophie Klimis & Laurent van Eynde, Bruxelles : Publications des Facultés universitaires Saint Louis, 2002, p. 102)
  2. (Figuré) (Ironique) Qui est très ancien et paraît suranné.
    • Dans l’obscurité, on vit, au bas du perron, une auto préhistorique dont les deux petits phares clignotaient.  (Georges Simenon, Le Blanc à lunettes, ch. VI, Gallimard, 1937)


Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Traductions à trier[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]