prion

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Nom 1) (1982) De l’anglais prion, créé par le neurologue et biochimiste américain Stanley Prusiner, à partir de proteinaceous infectious particle (« particule infectieuse protéique »).
(Nom 2) (XIXe siècle) Du grec ancien πρίων, príôn (« scie ») à cause des bords dentelés du bec de ces oiseaux.

Nom commun 1 [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
prion prions
\pʁi.ɔ̃\

prion \pʁi.ɔ̃\ masculin

  1. (Médecine) Protéine qui existe naturellement dans le cerveau des mammifères mais qui devient infectieuse par une conformation particulière, formant des agrégations et des dépôts et détruisant peu à peu les neurones, provoquant à la longue une mort cérébrale.
    • Le prion est impliqué dans des maladies comme l’encéphalopathie spongiforme bovine ou la maladie de Creutzfeldt-Jakob chez l’homme.
    • Pour ce qu’en savent les chercheurs, les prions anormaux se fixent sur les prions sains situés à la surface des neurones, les déformant à leur tour. Ils pénètrent ensuite dans les neurones et s’accumulent dans des vacuoles qui fusionnent, conduisant à la destruction des cellules. — (Debroise Anne, Le point sur... la crise de la vache folle., page 107, 2011, Sciences de Vie, n°1122, mars 2011)

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Hyperonymes[modifier le wikicode]

Nom commun 2[modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
prion prions
\pʁi.ɔ̃\
Un prion (Pachyptila belcheri)

prion \pʁi.ɔ̃\ masculin

  1. (Ornithologie) Nom donné à plusieurs espèces de petits oiseaux marins appartenant aux genres Pachyptila et Halobaena, proches des pétrels et vivant dans les mers australes.
    • Les prions sont en général gris bleuâtre sur le dessus avec le dessous blanc. — (Nicole Bouglouan, Famille des Procellariidés, oiseaux-birds.com)
    • Dans le Grand-Océan équinoxal, nous avons vu un Pétrel bleuâtre ; serait-ce un Prion ou une espèce inédite ? — (Dictionnaire pittoresque d’histoire naturelle et des phénomènes de la nature, volume 7, page 332, Paris, 1838)
    • Très sensibles à la prédation par les chats et, dans une moindre mesure, par les rats et à l’érosion due aux lapins, les prions se sont cantonnés là où ces mammifères ne sont pas (encore) présents. — (Les prions, Amicale des missions australes et polaires françaises, amaepf.fr/kerguelen)

Notes[modifier le wikicode]

  • En biologie, le nom binominal et les autres noms scientifiques (en latin) prennent toujours une majuscule. En français, les naturalistes mettent fréquemment une majuscule aux noms de taxons supérieurs au genre.
    Un nom vernaculaire ne prend pas de majuscule, mais on peut en mettre une quand on veut expliciter le fait que l’on ne parle pas d’individus, mais que l’on veut parler de l’espèce, du genre, de la famille, de l’ordre, etc.

Dérivés[modifier le wikicode]

Hyperonymes[modifier le wikicode]

(simplifié)

Traductions[modifier le wikicode]

Note : La plupart de ces noms ne s’appliquent pas au prion bleu.

Voir aussi[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Ancien occitan[modifier le wikicode]

Adjectif [modifier le wikicode]

prion masculin

  1. Variante de preon.

Références[modifier le wikicode]

  • François RaynouardLexique roman ou Dictionnaire de la langue des troubadours, comparée avec les autres langues de l’Europe latine, 1838–1844

Anglais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(1982) (Abréviation) De proteinaceous infectious particle (« particule infectieuse protéique »). Cela a d’abord donné proin, mais le « i » et le « o » ont été inversés pour des raisons de prononciation (de phonétique).

Nom commun [modifier le wikicode]

prion \ˈpraɪ.ɒn\

  1. Prion.