puberté

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin pubertas (« puberté »), issu de pubes, puberis (« pubère »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
puberté pubertés
\py.bɛʁ.te\
Modifications morphologiques de la puberté féminine.

puberté \py.bɛʁ.te\ féminin

  1. État des garçons et des filles qui sont en âge d’avoir une relation sexuelle.
    • Le jeune bourgeois, au grand déplaisir de ses père et autres parents plus ou moins naturels, doit aujourd’hui dépenser de l’argent pour tuer le temps qui s’écoule entre la puberté et le mariage. — (Paul Lafargue, Sapho, paru dans Le Socialiste, 2 janvier 1886)
    • Jeune, je me passionnai pour ces aventures fabuleuses où grouille un peuple d’enchanteurs, de dames inégalement chastes et de chevaliers, en même temps que me remuaient au bas-ventre les troubles de la puberté. — (Michel Leiris, L’âge d’homme, 1939, collection Folio, page 137)
    • Qu’y a-t-il Héloïse ?
      Le prénom familier rompait l’envoûtement, conjurait le péril. Il la rejetait vers l’enfance, niait sa flamboyante puberté.
      — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  2. (Figuré) État de la nature qui s'éveille au printemps.
    • Je marchais rapidement, pénétré et comme stimulé par ce bain de lumière, par ces odeurs de végétations naissantes, par ce vif courant de puberté printanière dont l’atmosphère était imprégnée. — (Eugène Fromentin, Dominique, L. Hachette et Cie, 1863, réédition Gründ, page 72)

Dérivés[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]