quercitron

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Quercitron

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(1797) De l’anglais quercitron.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
quercitron quercitrons
\kɛʁ.si.tʁɔ̃\
Quercitron, ses feuilles et ses glands (1)

quercitron \kɛʁ.si.tʁɔ̃\ masculin

  1. (Botanique) Chêne d’Amérique du Nord appartenant à la famille des chênes rouges, utilisé pour son pigment jaune, le quercitrin sous forme de quercétine industrielle.
    • Il forme avec plus d’économie que par les procédés ordinaires, un bel écarlate permanent, en mêlant avec la cochenille de l’écorce de quercitron en poudre. — (Louis-Bernard Guyton de Morveau et al., Annales de chimie et de physique, tome 21, 1797)
    • Les matières jaunes de la gaude, du quercitron, du mûrier des teinturies, sont également très sensibles à l’action de l’air et prennent bientôt une teinte rousse. — (Jean Girardin, Leçons de chimie élémentaire appliquée aux arts industriels, tome 4, 1877)
    • Pour les teintures et tanins, 30 % des importations françaises viennent d’Inde et d’Afrique méridionale, et pour un dixième de Madagascar (écorces de mimosa, écorces de quercitron et de palétuvier, orseille). — (Claude Malon, Le Havre colonial de 1880 à 1960, 2006)
  2. Colorant jaune commercialisé sous forme poudreuse, tiré de l’écorce de l’arbre du chêne du même nom, composé de quercitrin introduit en Europe au XVIIIe siècle pour la teinture des cotons.
    • Une forte décoction de quercitron (Quercus nigra) avec du murio-sulfate d’étain, appliquée au pinceau sur l’étoffe, y imprime à l’eau bouillante des figures d’un très beau jaune. — (Louis-Bernard Guyton de Morveau et al., Annales de chimie et de physique, tome 21, 1797)
    • Le quercitron nous est fourni par une espèce de chêne, le Quercus nigra, originaire de l’Amérique septentrionale. — (Jean-Baptiste Dumas, Traité de chimie appliquée aux arts, volume 4, 1847)
    • La décoction de quercitron donne des précipités jaunes plus ou moins roux ou virant au vert-olive, avec l’alun, le bi- et le tétrachlorure d’étain, l’acétate de plomb, l’acétate de cuivre, le chlorure de baryum, le nitrate d’argent ; la gélatine donne un précipité floconneux, les sels de fer une coloration verte et un précipité olive. — (Adolphe Wurtz, Dictionnaire de chimie pure et appliquée, 1869)

Synonymes[modifier]

chêne noir

Dérivés[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Colorant jaune

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Anagrammes[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

Anglais[modifier]

Étymologie[modifier]

(XVIIIe siècle) Du latin quercus (« chêne ») et citron.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
quercitron
\Prononciation ?\
quercitrons
\Prononciation ?\

quercitron \Prononciation ?\

  1. (Dénombrable) (Botanique) Quercitron, chêne noir.
  2. (Indénombrable) Quercitrin.

Voir aussi[modifier]