qui trop embrasse mal étreint

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Issu de l’ancien français où embrasser signifiait « prendre dans ses bras », opposé à étreindre signifiant « serrer dans ses bras ».

Locution-phrase [modifier]

Qui trop embrasse mal étreint.Grandville, Cent Proverbes, 1845

qui trop embrasse mal étreint \ki tʁo.p‿ɑ̃.bʁas ma.l‿e.tʁɛ̃\

  1. Qui entreprend trop de choses à la fois ne réussit à rien.
    • Mais, dit le proverbe, qui trop embrasse, mal étreint : nous achèterions toutes ces précieuses adhésions au prix de notre annihilation complète, et parmi tant d’équivoques et de phrases qui empoisonnent aujourd’hui l’opinion publique de l’Europe, nous ne serions qu’une mauvaise plaisanterie de plus. — (Michel Bakounine, Œuvres, tome I, édition P.-V Stock, 1907, p. 6)

Variantes[modifier]

  • Tous les préparatifs de guerre où la Flandre avoit employé tant de temps & de despence, & quatre mille de ses Capitaines & Soldats viendront en un jour se rendre captifs entre les mains des holandois leurs ennemis. Bref la sédition à la maison, la deffiance des alliez, la pauvreté par tout, luy feront voir que trop embrasser est le moyen de mal estreindre. — (Théophraste Renaudot, recueil des Gazettes de l’année 1631, p. 12)

Traductions[modifier]