rabrouer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De ra- avec le verbe ancien français brouer (« gronder »), disparu vers le XVIe siècle, dérivé de breu qui nous donne brouet.

Verbe [modifier le wikicode]

rabrouer \ʁa.bʁu.e\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Rebuter quelqu’un avec rudesse.
    • […], il s’effaçait le plus possible, aussi gêné que s’il eût mendié; ce qui n’empêchait pas que des bourgeois ne le rabrouassent avec hauteur, et qu’il ne fût menacé de la police par des domestiques, aussi bouffis que leurs maîtres. — (Edmond Glesener, Le cœur de François Remy : roman - Renaissance du Livre, 1946, p. 251)
    • Lucile trouvait normal que Diane rabrouât son amant mais ce pluriel lui sembla un peu excessif. — (Françoise Sagan, La chamade, Paris : chez R. Julliard, 1965, chap. 4)
    • Nous le rabrouâmes derechef, mais notre contre-attaque fut vaine. L’individu revint à la charge, pour la troisième fois. — (Frédéric Delorca, Abkhazie : À la découverte d’une « République » de survivants, Éditions du Cygne, 2010, p. 63)
    • Mais rabrouer quelqu’un revient à étouffer son cri. — (Tonio Dell’Olio, À l’école de Bartimée, 2007)
    • Un de ses compagnons l’a rabroué dans une autre langue. — (Glen Cook, Le Château noir, 1984)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]