rudesse

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Mot dérivé de rude avec le suffixe -esse.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
rudesse rudesses
\ʁy.dɛs\

rudesse \ʁy.dɛs\ féminin

  1. Caractère de ce qui est rude, âpre au toucher.
    • La rudesse de la barbe, de la peau.
    • La rudesse de la toile neuve.
  2. (Figuré) Violence, impétuosité.
    • L’attaque fut d’une telle rudesse que l’ennemi lâcha pied aussitôt.
  3. Caractère de ce qui est rigoureux, pénible.
    • La rudesse de l’hiver.
  4. Caractère de ce qui, par sa dureté, est choquant, désagréable à voir, à entendre, à lire, etc., en parlant de choses.
    • Ses traits ont de la rudesse.
    • – Tu as raison, répondit le père d’un ton de douceur qui contrastait avec la rudesse de la jeune fille, mais c’est qu’on ne te laisserait pas entrer dans les églises. — (Victor Hugo, Les Misérables, III, 8, 7 ; 1862)
    • La rudesse de son style.
  5. (Figuré) Caractère de ce qu’il y a de rude dans l’esprit, dans le caractère, dans l’humeur, dans les manières d’agir de certaines gens.
    • En entrant, il s'était incliné devant M. Madeleine avec un regard où il n'y avait ni rancune, ni colère, ni défiance, il s'était arrêté à quelques pas derrière le fauteuil du maire ; et maintenant il se tenait là, debout, dans une attitude presque disciplinaire, avec la rudesse naïve et froide d'un homme qui n'a jamais été doux et qui a toujours été patient. — (Victor Hugo, Les Misérables, I, 6, 1 ; 1862)
    • La rudesse de son caractère, de son humeur.
    • Quelle rudesse de langage!
    • La rudesse de l’accueil qui lui a été fait.
    • Traiter quelqu’un avec rudesse.

Synonymes[modifier le wikicode]

Antonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]