racialisme

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XIXe siècle) Courant de pensée qui a existé au milieu du XIXe, à l’origine de la phrénologie et de la craniométrie. Il est réutilisé au XXIe par les défenseurs de l’universalisme pour accuser les chercheurs et les militants inspirés par la pensée postcoloniale d’utiliser la notion de race comme le font les racistes[1].

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
racialisme racialismes
\ʁa.sja.lism\

racialisme \ʁa.sja.lism\ masculin

  1. Doctrine soutenant l’existence de races humaines différenciées.
    • Au multiculturalisme canadien s’ajoute le racialisme américain, dont les effets sont particulièrement inquiétants, surtout dans une société connaissant une mutation démographique majeure sous le poids de l’immigration massive. — (Mathieu Bock-Côté, PSPP: le nouveau chef des souverainistes, Le journal de Montréal, 13 octobre 2020 → lire en ligne)
    • Le racialisme rend bête : il efface l’histoire des peuples pour enfermer les hommes dans leur couleur de peau. — (Mathieu Bock-Côté, Le prof Attaran, héritier haineux de Lord Durham, Le Journal de Québec, 20 mars 2021)

Notes[modifier le wikicode]

Dans la littérature anglo-saxonne, le mot racialism peut encore être rencontré dans le sens de racisme, où il est alors employé de façon interchangeable avec le mot racism. (information à préciser ou à vérifier)

Dérivés[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. Clara Cini, Le retour du « racialisme », Le Monde. Mis en ligne le 20 juin 2019