raguser

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De Raguse (aujourd’hui Dubrovnik, en Croatie), par allusion à Auguste-Frédéric-Louis Viesse de Marmont (1774–1852), duc de Raguse et maréchal d’Empire, qui trahit Napoléon Ier en livrant ses troupes aux ennemis, au début du mois d’avril 1814.

Verbe [modifier le wikicode]

raguser \ʁa.ɡy.ze\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Désuet) Trahir.
    • Or, au moment actuel, il se trouvait dans l’alternative désespérante de trahir (raguser) soit la cause du peuple hostile à sa personne, mais à laquelle il était dévoué d’après toutes ses relations extérieures et suivant toutes ses convictions intérieures, soit celle de la dynastie mal affectionnée pour lui, mais à laquelle il était lié par les devoirs de sa charge. — (Georg Gottfried Gervinus, Histoire du dix-neuvième siècle depuis les traités de Vienne‎, 1868)
    • Il n’aurait plus manqué que vous ragusassiez ! — (Edmond Rostand, L’Aiglon, acte 2, scène 8, E. Fasquelle, 1910. Texte procuré en ligne par Gallica : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k405679v/f96.image .)
    • Honte à ceux qui ragusent ici ! À bas les traîtres ! — (Paul Adam, Le Temps et la vie : Au soleil de juillet (1829–1830), Société d’éditions littéraires et artistiques, 1903, p. 396)
    • Napoléon espérait qu’il en viendrait au moins quelques-uns et, à leur défaut, peut-être quelque représentant des Beauharnais comblés —ou enfin les ministres, les conseillers d’hier et les généraux qui ne ragusaient point. — (La Revue hebdomadaire, Librairie Plon, 1913, page 706)

Anagrammes[modifier le wikicode]