raidillon

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Siècle à préciser) Composé de raide, raide, -illon et -illon.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
raidillon raidillons
\ʁɛ.di.jɔ̃\

raidillon \ʁɛ.di.jɔ̃\ masculin

  1. Petite pente raide.
    • Le sentier montait toujours, puis, après avoir grimpé trois raidillons particulièrement escarpés, le décor changea brusquement. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil ; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
  2. Sentier de traverse qui escalade une pente raide.
    • Nous reprenons le raidillon ; il n’est guère plus drôle à descendre qu’à monter : tantôt nous étions courbés en avant, maintenant il faut, pour la descente, se rejeter en arrière… — (Gustave Fraipont, Les Vosges, 1895, éd. 1923)
    • Les Bucolin habitaient près du quartier des affaires ; un raidillon menait assez rapidement de l’une à l’autre maison ; je le dégringolais et le regravissais plusieurs fois par jour. — (André Gide, La porte étroite, 1909, Le Livre de Poche, page 17)
    • Après m’avoir cherché partout, ma mère me trouva en larmes dans le petit raidillon, contigu à Tansonville, en train de dire adieu aux aubépines. — (Marcel Proust, À la recherche du temps perdu, Du côté de chez Swann, 1913, Éditions Gallimard, Folio n°1924, 1987, page 143)
    • C’est alors qu’un moellon de belle taille tomba du haut du mur, me frôla l’épaule, roula à mes pieds et me précéda sur le raidillon. — (Colette, Le képi, Fayard, 1943 ; éd. Le Livre de Poche, 1968, p. 109.)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]