rivière Saint-Jean

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Nom attribué par l'explorateur Samuel de Champlain en 1604.
  • Il y a une belle baye qui entre dans les terres ou au fonds y a trois isles & un rocher : dont deux sont à une lieue du Cap tirant à l'ouest : & l'autre est à l'embouchure d'une rivière des plus grandes et profondes qu'eussions encore veues, que nommasmes la rivière S. Jean pource que ce jour là nous y arrivâmes et des Sauvages elle est appelée Ouygoudy. — (Voyages du sieur de Champlain, cité dans Herménégilde Chiasson, « Douze dérives à propos de la Confédération », in Argument, vol. 19, n° 2, printemps-été 2017, p. 165)

Nom propre [modifier le wikicode]

rivière Saint-Jean \ʁi.vjɛʁ sɛ̃.ʒɑ̃\ féminin

  1. (Géographie) Rivière d’Amérique du Nord prenant sa source au Québec et dans le nord-ouest du Maine mais dont la très grande partie coule au Nouveau-Brunswick pour se jeter dans la baie de Fundy. Note : Il existe un débat quant au fait qu'il y a lieu de considérer ce cours d'eau comme un fleuve ou une rivière, ce qui fait qu'il n'existe aucun usage stable quant à l'emploi absolu du toponyme avec l'article masculin ou féminin (« le Saint-Jean » vs « la Saint-Jean »), d'où le réflexe de nommer surtout le cours d'eau avec son générique (rivière ou fleuve).
    • La rivière Saint-Jean que décrit Champlain dans ce passage prend sa source dans le nord-ouest du Maine et au sud du Québec pour traverser le Nouveau-Brunswick et se jeter dans la baie de Fundy (autrefois la Baie française) à Saint John. Son parcours uniforme, interrompu à deux endroits par des rapides, lui vaut la réputation d'être l'une des plus belles rivières de l'Amérique du Nord. Rivière calme, mais qui devient presque chaque printemps une menace lorsque la glace s'entasse créant des barrages qui ont tôt fait d'inonder les terres basses. — (Herménégilde Chiasson, « Douze dérives à propos de la Confédération », in Argument, vol. 19, n° 2, printemps-été 2017, p. 174)

Synonymes[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

→ voir saint, Jean et Saint-Jean

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]