roquet

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Nom commun 1) (XVIIe siècle) De rauquer avec le suffixe -et[1].
(Nom commun 2) Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.
(Nom commun 3) De l'anglais rocket (« même sens »)
(Nom commun 4) Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici

Nom commun 1 [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
roquet roquets
\ʁɔ.kɛ\

roquet \ʁɔ.kɛ\ masculin

  1. Race de chien obtenue par croisement du petit danois et du doguin.
  2. (Par extension) Petit chien hargneux qui rauque.
    • Parmi les animaux domestiques appartenant au même groupe, citons […] les roquets qui gardent les douars et les troupeaux ou qui rôdent dans les rues et aux abords des villes, où ils se chargent de la voirie. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 225)
    • Ah ! les voies de Dieu (on a bien raison de le dire) sont impénétrables et ses instruments inconscients viennent se jeter dans nos jambes comme des roquets dans un jeu de quilles. — (Louis Pergaud, La Chute, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • À l'époque du frai, il pousse spontanément un petit cri peu harmonieux, qui participe de l'aboiement du roquet et du pépiement du poussin. — (Jean Rostand, La vie des crapauds, 1933)
    • Derrière certaines portes un roquet aboie avec acharnement. — (Marie Cardinal, La souricière, Julliard, p. 61)
  3. (Péjoratif) Homme insultant, hargneux, mais qui est peu redoutable.
    • Depuis Œdipe, il [St-Hyacinthe] m'a toujours suivi comme un roquet qui aboie après un homme qui passe sans le regarder. — (Voltaire)
    • Critiques. Le plus sale roquet peut faire une blessure mortelle ; il suffit qu'il ait la rage. — (Paul Valéry, Tel quel II, 1943)
    • Ce mec, c'est un roquet qui aboie dans le vide.

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun 2[modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
roquet roquets
\ʁɔ.kɛ\

roquet \ʁɔ.kɛ\ masculin

  1. Variante de rochet.
    • Allons, dit Gervaise prise à son tour de charité, et défaisant son roquet de laine, voici un surtout un peu plus chaud que le vôtre. Mettez ceci sur vos épaules. — (Victor Hugo, Notre-Dame de Paris, 1832)

Nom commun 3[modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
roquet roquets
\ʁɔ.kɛ\

roquet \ʁɔ.kɛ\ masculin

  1. (Désuet) Variante de roquette.
    • Ayez un baston creux et rond de la longueur de trois ou quatre pieds, dedans lequel bois vous mettrez un de ces petitz canons [rouleaux de papier remplis de poudre], et donnerez le feu par un bout, et incontinent s'en ira en l'air faisant grand bruit ; et si le dict canon ou roquet. — (Livre de Canonerie)

Nom commun 4[modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
roquet roquets
\ʁɔ.kɛ\

roquet \ʁɔ.kɛ\ masculin

  1. (Désuet) (Ouest de la France) Chemin, ruelle montueuse.
    • La route qui conduisait de la rivière aux carrières était une montée fort raide, ce qui lui avait fait donner par le peuple le nom de Roquet de Saint-Cyr. (Dans le langage populaire le mot roquet désigne un mauvais chemin rocailleux qui monte.) — (Notices sur les rues de Rennes, consultable sur fr.wikisource.org)

Dérivés dans d’autres langues[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • Roch de Montpellier sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg
  • [1] Citation de Chirac : "cessez d'intervenir comme un roquet" (Video)

Références[modifier le wikicode]