satinette

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

 Dérivé de satin, avec le suffixe -ette.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
satinette satinettes
\sa.ti.nɛt\

satinette \sa.ti.nɛt\ féminin

  1. Étoffe où il entre du coton et qui imite le satin.
    • Une seule boutique restait fermée. On avait enlevé simplement le volet de la porte et écarté à l'intérieur le rideau de satinette rose. — (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, page 158)
    • « Ernest, tu n’oublieras pas de dire à Marie que j’ai pris pour la petite un mètre et demi d’une espèce de satinette, qu’elle m’envoie son vieux tablier, j’aime mieux ça que des mesures… » — (Elsa Triolet, Le premier accroc coûte deux cents francs, 1944, réédition Cercle du Bibliophile, page 234)
    • Ma mère est debout, découragée, devant la fenêtre. Elle porte sa « robe de maison » en satinette à pois, sa broche d’argent qui représente deux anges penchés sur un portrait d’enfant, ses lunettes au bout d’une chaîne et son lorgnon au bout d’un cordonnet de soie noire, accroché à toutes les clés de porte, rompu à toutes les poignées de tiroir et renoué vingt fois. — (Colette, La maison de Claudine, Hachette, 1922, réédition Le Livre de Poche, 1960, page 15)
    • 1er octobre 1940 – Le Tout-Paris s’est rencontré chez les marchands de tissu pour s’arracher la satinette noire, car il faudra désormais camoufler totalement ses lumières. — (Benoîte et Flora Groult, Journal à quatre mains, Denoël, 1962, page 86)
    • Lorsque l'on entrait dans la mercerie d’autrefois, la bonne odeur de la satinette vous montait aux narines, magnifiée encore par l'arôme du café qui se glissait par la porte de la cuisine toujours entrouverte, […] — (Simone Morand, Anthologie de la chanson de Haute Bretagne: Penthièvre, Pays Malouin, Pays de Rennes et d'Outre-Ille, Redon, Brière, Pays de Nantes, G.-P. Maisonneuve et Larose, 1976, page 94)
    • La boutique est un long couloir ; au fond se dresse le comptoir. Dans le renfoncement qui lui succède, deux petites vieilles sont assises, l’une vêtue de satinette fermière, un chapeau de paille rubané sur les genoux, l’autre en tablier bleu, très écolière d’autrefois. — (Philippe Delerm, La Première Gorgée de Bière et autres plaisirs minuscules, Gallimard, 1997, page 79)

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]