solidement

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De solide avec le suffixe -ment.

Adverbe [modifier le wikicode]

solidement \sɔ.lid.mɑ̃\

  1. D’une manière solide ; fermement.
    • Comme le lieutenant le lui avait ordonné, il se rendit sur la galerie et s’accota solidement contre la balustrade, […] — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 230 de l’éd. de 1921)
    • Au moyen de palans je « roidis » les étais et j'amarre le beaupré aussi solidement qu'il est possible sur le pont maintenant rasé à l'avant. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Gillonne tira l’échelle à elle, l’assujettit solidement ; et le prince, […], commença l’escalade, qu’il acheva sans accident. — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, vol. I, ch. II)
    • Peut-être que, prêt à mourir, on comptera pour quelque chose cette imagination de revivre dans sa famille, que l’on croira laisser solidement établie. — (Jacques-Bénigne Bossuet, le Tellier. - Cité par Littré)
  2. (Figuré) Très.
    • C'est à ses solidement bonnes qualités [de M. de Lavardin] que je me suis attachée, — (Marquise de Sévigné, 16 oct. 1675. - Cité par Littré)
    • Le grand Béthune disait, quand il [Saint-Géran] eut le coup de canon : Le gros Saint-Géran est bon homme, honnête homme, mais il a besoin d’être tué pour être estimé solidement. — (Marquise de Sévigné, 8 janv. 1676. - Cité par Littré)

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]