suovétaurile

    Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

    Français[modifier le wikicode]

    Étymologie[modifier le wikicode]

    (Siècle à préciser) Du latin suovetaurilia.

    Nom commun [modifier le wikicode]

    Singulier Pluriel
    suovétaurile suovétauriles
    \Prononciation ?\
    Scène de suovétaurile.

    suovétaurile \Prononciation ?\ masculin

    1. (Antiquité) Sacrifice d’un porc, d’un mouton et d’un taureau, qui se faisait à Rome à la fin de chaque lustre, et pour les circonstances importantes.
      • Alors, guidé par le pontife Élien, le préteur Helvidius purifia le sol en offrant un suovétaurile. Puis, posant sur un autel de gazon les entrailles, il pria Jupiter, Junon, Minerve et nos dieux tutélaires de seconder l’entreprise et d'accorder leur divin secours à l’érection d'un monument que leur vouait la piété des hommes. — (Étienne-Prosper Dubois-Guchan, Tacite et son siècle, ou La Société romaine impériale d'Auguste aux Antonins dans ses rapports avec la société moderne, tome 2, chez Didier & Cie, Paris, 1861, page 334)
      • On peut donc se demander si la lustration que symbolise le suovétaurile n’était pas inhérente à la fête décennale même pour marquer le fin du decennium écoulé et régénérer les forces vitales de l’Empire à l’aube du mandat suivant. — (André Chassignol, « Aspects concrets et cadre topographique des fêtes décennales des empereurs à Rome », dans Le pouvoir impérial à Rome : figures et commémorations, dirigé par André Chastagnol, Stéphane Benoist & Ségolène Demougin, Librairie Droz, Paris, 2008, page 289)

    Synonymes[modifier le wikicode]

    Traductions[modifier le wikicode]

    Voir aussi[modifier le wikicode]

    Références[modifier le wikicode]