téteux

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De téter et -eux.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier et pluriel
téteux
\te.tø\

téteux \te.tø\ masculin (pour une femme on dit : téteuse) singulier et pluriel identiques

  1. (Québec) (Péjoratif) Personne lente ou tatillonne.
  2. (Québec) (Péjoratif) Personne qui cherche à se faire bien voir en utilisant la flatterie ou la gentillesse.
    • Chacun se souvient bien que, dans chaque classe, il y avait souvent un « chouchou » du professeur. En fait, le chouchou était souvent aussi le « téteux » de la classe, mais le « téteux » n'était pas toujours le chouchou. — (Le Devoir, 20-21 mai 2006)
    • Il me fallait éviter de prendre leur défense pendant les conversations que je pourrais avoir avec mes collègues, sinon je serais cataloguée en tant que téteuse de boss! — (Marie-Renée Côté, Mémoires d'une gardienne de prison, Guy Saint-Jean éditeur, Montréal, 2016, p. 34)
  3. (Québec) (Péjoratif) Personne qui cherche avec insistance à obtenir un avantage sans nécessairement le mériter.
    • […] les téteux de contrats […] font partie des 32 % de Québécois qui ont voté libéral. — (Le Devoir, 15 avril 2003)
  4. (Québec) (Péjoratif) (Spécialement) Étudiant qui cherche par tous les moyens à obtenir un ou deux points de plus après la correction d’un examen ou d’un devoir.

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin téteux
\te.tø\
Féminin téteuse
\te.tøz\
téteuses
\te.tøz\

téteux \te.tø\

  1. (Québec) (Péjoratif) Tatillon, qui perd son temps dans les détails et ne fait rien d’utile.
    • […] cette gouvernance qui nourrit toujours des intermédiaires téteux mais empêche de faire le pays du Québec. — (Le Devoir, 24-25 mars 2007)
  2. (Québec) (Péjoratif) Peu excitant, banal, ridicule, risible, qui présente un manque flagrant d’originalité.
    • « Ç'a été composé au sitar, précise Haworth, mais je trouvais trop téteux d’en jouer. C'était plus intéressant de passer par un autre instrument et d’en casser le son un peu. […] » — (Le Devoir, 15-16 mai 2004)
    • Le syndicalisme, contrairement à ce que certains pensent, n’est pas laid. C’est de l’entraide. Les gens qui marchaient ne le faisaient pas pour leur profit ou pour leurs acquis, ils le faisaient pour la justice sociale, pour que tous les citoyens de la Terre puissent vivre et non survivre. Téteux, comme idéal? Non. — (Le Devoir, 6 mai 2004)
  3. (Québec) (Péjoratif) Qui s’adonne à la flagornerie.
    • En réalité, il ne s’agit pas vraiment d’une lettre. Il serait plus exact de parler d’un véritable panégyrique du premier ministre Jean Charest tenant de la flagornerie la plus dégoulinante. Plus téteux que ça, tu meurs. — (Le Devoir, 11-12 décembre 2004)
    • Mathieu n’est ni téteux ni groupie, plutôt sur son quant-à-soi. — (Le Devoir, 27-28 septembre 2003)


Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]