tillac

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : Tillac

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Siècle à préciser) Du vieux norrois þilja (« planche »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
tillac tillacs
\ti.jak\

tillac \ti.jak\ masculin

  1. (Marine) (Désuet) Le plus haut pont d’un navire.
    • Il parut enfin sur le tillac, affectant un calme qu’il n’éprouvait pas. — (Prosper Mérimée, Tamango, 1829)
    • Un homme, […], était appuyé sur le bastingage et paraissait insensible au spectacle qui s'offrait aux regards des passagers groupés sur le tillac. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • « Voilà ce qui s’appelle avoir le courage de l’exactitude », nous dit le commandant avec un sourire en nous voyant monter sur le tillac, ruisselants d’eau, les cheveux éplorés en barbe de dieu marin. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, 1840, édition Charpentier, 1859)
    • Nous restâmes à causer sur le tillac jusqu’à ce que le ciel fut criblé d’étoiles. — (H. G. Welles, L’Île du docteur Moreau, 1896 ; traduit de l’anglais par Henry Durand-Davray, 1901, page 24)
    • Mr. Maugham m’entraîna vers le tillac arrière où la table à thé était déjà dressée. — (Maurice Dekobra, La Madone des sleepings, 1925, réédition Le Livre de Poche, page 140)
    • Elle fut heureuse qu’une clameur, venue du château arrière, en se répandant sur le tillac, mît fin à cet échange incongru : les Portugais passaient leur chemin. — (Jean-Christophe Rufin, Rouge Brésil, partie I (« Des enfants pour les cannibales »), chapitre 8, page 94, éditions Gallimard, 2001)

Traductions[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • tillac sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]