tokamak

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Seconde moitié du XXe siècle) Du russe токамак.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
tokamak tokamaks
\tɔ.ka.mak\

tokamak \tɔ.ka.mak\ masculin

  1. (Nucléaire) Enceinte en forme de tore capable de confiner un plasma à l’aide de champs magnétiques et ainsi de créer les conditions nécessaires aux réactions de fusion.
    • […] enfin, au prix de lourds investissements, la firme s’est intéressée, en collaboration avec l’État américain, à la technologie particulièrement avancée de la fusion nucléaire, lançant même en 1977 la construction d’un tokamak.— (Lioubomir Mihailovitch, Jean-Jacques Pluchart, Les compagnies pétrolières internationales, 1981.)
    • Outre le fonctionnement de ces différentes machines avec des puissances de chauffage additionnel accrues, la construction de trois nouveaux tokamaks est également prévue dans le nouveau programme quinquennal (1982-1986).— (La Recherche, Volume 14,Numéros 140 à 145, 1983.)
    • Rêvé en 1985 par les présidents Mitterrand, Reagan et Gorbatchev, ITER est une machine devant démontrer qu’il est possible de maîtriser la fusion nucléaire, le même processus qui fait briller les étoiles. L’idée est simple, sur le papier: chauffer une «soupe de particules chargées», appelée plasma, à une température de 150 millions de degrés (10 fois plus qu’au cœur du Soleil), dans un milieu confiné, à savoir une chambre métallique en forme de bouée, nommée tokamak. — (www.letemps.ch, L’EPFL et la Suisse, acteurs clés dans la recherche sur la fusion nucléaire, 22 septembre 2015.)

Traductions[modifier]

Voir aussi[modifier]

Anglais[modifier]

Étymologie[modifier]

(Date à préciser) Du russe токамак.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
tokamak
\ˈtəʊ.kə.ˌmæk\
ou \ˈtɒk.ə.ˌmæk\
tokamaks
\ˈtəʊ.kə.ˌmæks\
ou \ˈtɒk.ə.ˌmæks\

tokamak \ˈtəʊ.kə.ˌmæk\ ou \ˈtɒk.ə.ˌmæk\

  1. (Nucléaire) Tokamak.