tomber en quenouille

    Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

    Français[modifier le wikicode]

    Étymologie[modifier le wikicode]

    (1606)[1] → voir tomber et quenouille
    La loi salique, instituée par les Francs depuis le VIe siècle, reposait sur la crainte que la couronne royale ne « tombe en quenouille », c’est-à-dire aux mains des femmes : la quenouille est un fuseau sur lequel on enroulait les fibres brutes destinées à être filées, ce travail de filature étant réalisé par les femmes.

    Locution verbale [modifier le wikicode]

    tomber en quenouille \tɔ̃.be ɑ̃ kə.nuj\ (se conjugue → voir la conjugaison de tomber)

    1. (1606) (Vieilli) (Péjoratif) Passer, par héritage, en la possession d’une femme.
      • Cette maison est tombée en quenouille.
      • Le royaume de France ne tombe point en quenouille.
    2. (1913) (Par extension) Tomber dans l’oubli, être laissé à l’abandon, péricliter.

    Variantes[modifier le wikicode]

    Quasi-synonymes[modifier le wikicode]

    Péricliter (2) :

    Prononciation[modifier le wikicode]

    Références[modifier le wikicode]